Conseils raisonnés : L’alcool, un faux ami du sommeil

Différentes études ont permis de constater que les changements de saison apportent parfois leur lot d’insomnie. Or, 4 % des Québécois et 10 % des gens qui souffrent d’insomnie auraient recours à l’alcool pour soulager des problèmes de sommeil. Malheureusement, cette approche est une bien mauvaise idée. Plusieurs connaissent la chanson « le bon vin m’endort ». Mais si l’on a souvent l’impression que l’alcool facilite le sommeil, il est clair que bien qu’étant un sédatif, il dérègle plutôt le cycle du sommeil, exacerbe certains troubles du sommeil et a aussi des répercussions sur les périodes d’éveil.

Nuisible contre l’insomnie

Si l’alcool aide habituellement à s’endormir et à ne pas se réveiller durant les premières heures, il bouleverse le reste de la nuit, qui est alors caractérisé par un sommeil plus fragmenté, des éveils nocturnes et, parfois, un réveil matinal précoce, avec incapacité de se rendormir.

Lorsque l’on consomme de l’alcool avant de dormir, une faible dose a généralement peu ou pas d’effet sur le sommeil, tandis qu’une dose élevée aura des effets plus prononcés. L’alcool est un piètre substitut aux somnifères, en particulier pour les personnes qui sont vulnérables à divers troubles du sommeil. De plus, la consommation excessive d’alcool exacerbe l’insomnie, l’apnée du sommeil et les ronflements.

Vigilance altérée le lendemain

La journée suivant un épisode de consommation excessive, la vigilance ou la capacité de fonctionner normalement sont affectées. Et même si cette baisse de l’acuité est généralement mineure, elle peut cependant avoir des répercussions significatives lorsque les tâches à accomplir sont complexes ou dangereuses. L’une des principales raisons qui font que les gens se sentent mal les « lendemains de veille » est le manque de sommeil. Il est impossible de bien dormir après avoir consommé trop d’alcool.

Au bout du compte, il faut se rappeler que c’est « la dose qui fait le poison » et que quel que soit le sujet que l’on aborde et l’angle sous lequel il est abordé, la modération a bien meilleur goût.

Pour en apprendre plus sur la consommation raisonnée, consultez Éduc’alcool.

Par Hubert Sacy, Directeur général, Éduc'alcool

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Notre jugement ne doit pas prendre de vacances l’été.

Ce n’est pas le flacon qui pose problème, c’est la dose.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Cavavin cellier vin publicité
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.