Vignerons généreux : Jean Garandeau, domaine Château Latour

Des moyens au service de la nature

Le Domaine Château Latour est l’un des plus anciens du Bordelais, avec une histoire qui remonte à 1331, alors qu’autorisation fut donnée à la seigneurie du Château de bâtir une tour de fortification durant la guerre de 100 ans, contre l’Angleterre. Aujourd’hui, cette maison qui fait partie des cinq premiers grands crus classés depuis 1855, appartient à la famille Pinault, qui a entrepris de cultiver ses parcelles en régie biologique et agrobiologique. Regard sur un vignoble qui ne cesse d’innover, pour mieux respecter ses précieux terroirs, avec Jean Garandeau, directeur commercial et du marketing, qui présente quelques-uns de ses vins dans le cadre de Montréal Passion Vin.

 Dès le début de son histoire, le Château Latour possède un avantage qui n’est pas seulement stratégique, mais aussi garant de la qualité de ses futurs vins : sa position surélevée privilégiée, qui lui a permis de défendre la Gironde contre l’envahisseur, au XIVe siècle. « Le terroir sur lequel le domaine est installé, est constitué d’une couche de graves en surface, qui vient appuyer ses sous-sols argileux, pour la plupart, explique Jean Garandeau. Ce mélange, en plus d’une situation surélevée, donnent à nos 92 hectares de vignes un terroir idéal afin de nous permettre d’élaborer des vins avec un style et une identité uniques, qui vieillissent extrêmement bien et qui procurent beaucoup de plaisir à différents stades de maturité. » Les terres sur lesquelles se trouve le Château Latour sont aussi influencées positivement par le climat modérateur qu’apporte la proximité de la Gironde. « Les vignes bénéficient toujours d’une excellente circulation d’air, qui les protège des maladies. C’est particulièrement intéressant à l’approche des vendanges : comme il y fait moins chaud l’été, on subit moins l’effet des canicules, ce qui permet aux raisins de mûrir à leur rythme, mais parce que c’est aussi moins froid l’hiver, cela nous évite des gels dévastateurs », explique M. Garandeau.

Des vins alliant énergie et précision

Ces vins, il les décrit comme dotés d’une énergie incroyable, alliant puissance, précision et finesse sur des tanins subtils, qui sous-entendent un patient travail des hommes, autant que des parcelles d’exception. Dans le cadre de Montréal Passion Vin, M. Garandeau présente sept vins, issus de différents millésimes. D’abord, le Pauillac Château Latour 2010. « Ce vin, élaboré depuis 25 ans à partir de jeunes vignes, offre une bonne introduction au style de Château Latour, indique M. Garandeau. On dégustera ensuite les millésimes 2009 et 2005 de Les Forts de Latour, puis les millésimes 2005, 2003, 2000 et 1996 du Grand vin de Château Latour 1er Grand Cru Classé. » Les différents millésimes permettent de mieux comprendre les différents styles obtenus, selon les années, et de mieux saisir comment ce grand vin se développe un raffinement et une complexité supplémentaires en vieillissant. « L’enclos où l’on élabore le Grand vin fait partie du vignoble historique de 47 hectares, qui est situé sur le site même du château, bâti au XIXe siècle », indique M. Garandeau. Pour élaborer ce vin, on ne choisit que les meilleurs raisins, tandis que les plus jeunes iront à l’assemblage du Pauillac et qu’une fraction sera réservée au vin Les Forts de Latour, dont la majorité des raisins proviennent cependant d’un autre vignoble de 45 hectares, qui lui est réservé.

Crédit : Château Latour
Crédit : Château Latour

L’influence de la famille Pinault

En 1993, le Château Latour a été racheté par François Pinault, homme d’affaires bien connu dans le secteur des produits de luxe et du vin, notamment, et qui possède quatre domaines, dont un dans la vallée de Napa ; depuis, c’est sa famille, aidée par le président de Château Latour, Frédéric Engerer, et son équipe, qui exploite le domaine. « Il faut comprendre que depuis cette date, le domaine a enfin pu connaître beaucoup de constance et de stabilité, et on a constamment cherché à hausser le niveau d’exigence, afin d’obtenir une qualité optimale, explique Jean Garandeau. Sur l’enclos des Forts de Latour, cette exigence a permis d’obtenir des vins exceptionnels, tous très différents, sur de grands millésimes : le 2005 était opulent, droit, d’une grande précision, tandis que le 2009 a révélé une belle trame, un fruit mûr et une excellente acidité. » Même chose pour le Grand Vin, pour lequel le millésime 2000 reste un modèle d’élégance et d’harmonie, avec des tanins qui s’assouplissent avec les années.

Mais il y a plus : de 1999 à 2001, Château Latour a connu une vague ininterrompue de rénovations qui ont permis de moderniser son chai, avec des équipements à la fine pointe de la technologie et des cuves plus petites, pour mieux contrôler la qualité. L’arrivée des vendanges se fait maintenant par gravité, qui permettent une meilleure qualité des raisins. Le pressage se fait aussi avec des presses plus douces.

Exquis Magazine - Vignerons généreux : Château Latour - Montréal Passion Vin
Florence Rogers Pinault. Crédit : Château Latour

Puis, vint le biologique…

« En 2008, il y a eu une seconde phase de changements, avec l’introduction de méthodes culturales biologiques, suivies par l’ajout de la biodynamie, raconte M. Garandeau. Depuis cette année, la totalité de notre vignoble est en régie biologique, et un quart est en biodynamie, avec traction animale. On arrive ainsi à mieux protéger l’intégrité des sols, à avoir une précision plus grande, qui permet de développer une vision à long terme de défense de la nature et des écosystèmes. »

Pour l’équipe du Château Latour, cette approche aussi utilisée au chai avantage forcément les vins, qui gagnent en énergie et en précision, parce que la terre respire mieux et qu’elle est mieux nourrie. Sans visée proprement commerciale, elle est fondée sur la patience, la rigueur l’observation, et ses effets bénéfiques se mesurent sur plusieurs années, ce qui, selon Jean Garandeau, appelle une grande humilité. « Nous faisons un métier fondé sur l’agriculture et sur le respect des cycles de la nature. La culture biologique a été adoptée pour nous rapprocher de ces cycles et mieux les respecter. C’est une méthode qui nous apparaît tout simplement fondée sur le bon sens. » Dans le même ordre d’idée, Château Latour a aussi décidé que, dorénavant, ses vins vieilliront plus longtemps dans les caves du domaine, afin de s’assurer qu’ils seront mis en marché au moment où ils seront vraiment prêts à boire. Une autre manière de respecter ce terroir bordelais d’exception…

Plus de contenu Exquis  POUR EN SAVOIR PLUS

DOMAINE CHÂTEAU LATOUR

Site web 

MONTRÉAL PASSION VIN

Site web  /  Facebook

 

Par L'équipe Exquis

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Ouvert en 2006, Le Bouchon s’est acquis une solide réputation dès ses débuts et n’a jamais changé de cap depuis.

Chez Errazuriz, « nous cherchons toujours à atteindre ou à surpasser les standards de qualité des plus grands vins internationaux. » – Michel Couttolenc

Montréal Passion Vin 2019
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du Public vin bière 2019
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.