Montréal Passion Vin en coulisses

Le travail des sommeliers bénévoles de Montréal Passion Vin : un ballet réglé au quart de tour!

Par Anne-Louise Desjardins

 

Lors de sa 18e édition qui se tiendra les 22 et 23 novembre au Grand Quai du Port de Montréal, Montréal Passion Vin (MPV) accueillera quelque 1 500 sérieux amateurs de grands crus pour un week-end de dégustations qui promet de fort belles découvertes! Cet événement-bénéfice phare de la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (FHMR) destiné à récolter des fonds pour appuyer le développement des traitements par cellules souches, repose sur l’implication de nombreux bénévoles. C’est le cas d’une armée de sommeliers passionnés qui offrent un service irréprochable aux convives tout au long de la fin de semaine.

 

Véronique Rivest, Présidente du comité de sommellerie Montréal Passion Vin

Chaque édition de MPV demande une planification au quart de tour, autant pour l’accueil des vignerons invités qui feront découvrir et déguster leurs grands vins aux participants que pour la planification des repas et le service du vin. Pour épauler la Fondation HMR, la sommelière Véronique Rivest s’implique depuis une quinzaine d’années afin de contribuer à faire de cet événement unique associé à une cause essentielle un grand succès. Depuis quelques années, elle dirige le comité de sommellerie de MPV qui est formé de quatre professionnels chevronnés, tous bénévoles, dont chacun s’assure de la bonne marche du service du vin durant le week-end. « De façon plus précise, il ne suffit pas pour nous de trouver des sommeliers qui vont simplement verser du vin dans les verres; c’est beaucoup plus complexe que cela », confie la vice-championne du monde 2013 en sommellerie.

 

Il s’agit plutôt d’un travail de sommelier comparable à ce qui se pratique en restauration. « Il y a d’abord la réception des vins deux jours avant l’événement, l’organisation des dégustations, la liaison avec chaque vigneron invité pour savoir comment il souhaite que chacun de ses vins soit servi, décanté ou pas, avec une température de service idéale. Ensuite, il y a le service. C’est un ballet complexe qui requiert une planification monstre que de manipuler autant de grandes bouteilles en si peu de temps pour autant de convives, avec chaque vin qui doit être servi de manière à offrir son plein potentiel » de préciser Véronique Rivest.

 

Le recrutement des perles rares

Mais avant d’en arriver là, il y a une gestion complexe à opérer, qui débute dès les premières rencontres du comité, en juin, puis en août, et qui consiste d’abord à recruter une soixantaine de sommeliers professionnels d’expérience. Cette responsabilité revient à Émilie Althot-Robitaille et à Vincent Lafortune, deux sommeliers rompus à la gestion de grands événements vinicoles, tels le Salon international des vins et spiritueux de Québec ou SOMM360, une conférence internationale de sommellerie qu’ils organisent tous les deux ans. « Il y a quelques années, chaque membre du comité de sommellerie a créé sa propre liste de contacts professionnels; nous les avons ensuite mises en commun, de manière à établir une offre assez complète de sommeliers susceptibles de participer à MPV, explique Émilie. Nous nous sommes ensuite attelés à la tâche de trouver des collègues prêts à travailler bénévolement et intensivement pendant les deux jours de l’événement. » Trouver ces perles rares est un bon indicateur de la générosité naturelle de ces sommeliers, puisque les fins de semaine représentent pour les employés œuvrant en restauration les meilleures occasions d’obtenir de bons pourboires.

VINCENT LAFORTUNE ET ÉMILIE ALTHOT-ROBITAILLE MEMBRES DU COMITÉ DE SOMMELLERIE CRÉDIT PHOTO: ANDRÉ OLIVIER LYRA LORS DE SOMM360 2018

Apprentissage et réseautage

« Les gens qui s’inscrivent comme sommeliers bénévoles à MPV sont très motivés, car ça représente pour eux une extraordinaire occasion d’apprentissage, de rencontres avec de grands vignerons et de dégustation de vins d’exception », explique Véronique Rivest. Il est très rare qu’un sommelier aura par exemple en cours de carrière l’occasion de déboucher des dizaines de bouteilles de grands vins vieillis, ce qui représente en soi tout un défi, qui demande dextérité et précision afin de ne pas endommager les bouchons ni le vin. Même chose pour les dégustations préalables faites par ces professionnels et qui permettent d’éviter tout problème lors du service.

MATHIEU LE GUERRIER, MEMBRE DE LA BRIGADE DE CONTRÔLE DES PRODUITS, MONTRÉAL PASSION VIN 2018

« Afin de s’assurer que chacune des bouteilles de vin n’ait aucun défaut et soit versée à la bonne température, l’équipe d’ouverture, composée de 18 sommeliers parmi les plus expérimentés, goûte préalablement chaque vin; non pour créer des notes de dégustation personnelles, mais bien pour détecter le moindre défaut dans chaque bouteille que nous servons » explique Émilie Althot-Robitaille.

Ensuite, juste avant de verser le vin aux 300 convives de chaque dégustation, les 40 sommeliers de l’équipe de service goûtent rapidement à leur tour, afin d’être vraiment certains que chaque bouteille qui se rendra en salle est exempte de défaut. « Nous nous offrons ainsi un deuxième niveau de protection contre les défauts ou les problèmes de température » explique Émilie.

Une minutie qui en dit long sur l’importance du moindre détail. « Avec un événement vinicole aussi prestigieux et important, chaque membre de l’équipe est conscient que nous devons viser l’excellence en tout temps » explique la jeune professionnelle qui compte déjà de nombreuses années d’expertise dans son domaine.

 

Unis pour la cause

 Mais la motivation des sommeliers à participer, souvent année après année, à Montréal Passion Vin tient aussi à d’autres raisons, plus sentimentales, celles-là. C’est connu, les gens du milieu de la restauration ont souvent le cœur sur la main. « La cause des patients de l’HMR touche tout le monde à MPV, de renchérir Émilie. Nous avons tous des amis ou un parent qui souffrent ou ont souffert de cancer et d’autres maladies auxquelles les équipes médicales consacrent leurs recherches. Comme la plupart d’entre nous n’avons pas les moyens de faire d’importants dons, c’est une fierté de pouvoir contribuer à cette belle cause en faisant notre part, tout en développant notre expertise professionnelle dans un contexte de travail extraordinaire. » Car, pour la soixantaine de sommeliers qui participent à MPV, cette grande fête du vin est aussi une belle occasion de fraterniser avec des collègues qu’ils n’ont jamais l’occasion de côtoyer et de se réunir autour d’un objectif commun. « Pour moi, la Fondation HMR contribue à développer l’expertise et des traitements novateurs à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont qui améliorera aussi l’avenir de nos enfants. C’est une cause qui m’est très chère depuis des années », de conclure Véronique.

BRIGADE DE SERVICE MONTRÉAL PASSION VIN 2018

Un déroulement réglé au quart de tour

Outre Véronique Rivest, qui préside le comité et qui assure la liaison avec les vignerons invités (en plus d’animer certaines des séances de dégustation), chaque membre du comité de sommellerie a un travail précis à faire. Le déroulement est réglé au quart de tour : « Nous recevons les vins le mercredi après-midi au Grand Quai et ils deviennent alors notre responsabilité. Nous devons louer des systèmes de climatisation, nous assurer d’avoir des chariots robustes pour le transport du vin et monter deux salles de sommellerie distinctes », explique Véronique.

La salle d’ouverture sert à l’inventaire, puis au débouchage des bouteilles et à la dégustation préalable, qui est destinée à détecter les défauts; elle est placée sous la responsabilité de Jean-Sébastien Delisle. Celui-ci a des années d’expérience en sommellerie et auprès de MPV. Enseignant en sommellerie, il possède également sa propre agence. « En plus de l’ouverture et des dégustations préalables, c’est aussi Jean-Sébastien qui doit préparer un plan de match hyper précis afin de déterminer la température de service idéale de chaque vin, à quel moment et pour quelle durée aérer ou décanter les bouteilles qui en ont besoin, tout en s’assurant auprès des vignerons invités que c’est bien ce qu’ils désirent », de préciser Émilie Althot-Robitaille. Ainsi, un vin qui sera servi à la dégustation de 15h00 devra être préparé dès 11h00, alors qu’un autre, prévu pour 17h00 le même jour, n’aura peut-être besoin que de deux heures d’aération, selon son style et son âge. Il faut donc être exact et très organisé.

JEAN-SÉBASTIEN DELISLE, MEMBRE DU COMITÉ DE SOMMELLERIE, MONTRÉAL PASSION VIN 2018

Une fois que les vins ont été ouverts, aérés, décantés et testés, ils sont prêts à être servis; on les envoie alors sous haute surveillance par chariot dans la salle de service, où Émilie veille au grain. « Émilie est aussi notre maître d’hôtel, c’est donc elle qui a la responsabilité d’établir les horaires et de gérer l’ensemble des équipes de sommeliers durant tout le service, en plus de se charger du recrutement, de l’inventaire des vins et de la formation, avec Vincent Lafortune. Elle est d’une efficacité et d’un calme remarquables! », d’ajouter Véronique. Le travail d’Émilie débute donc dès la réception des vins au Grand Quai. Avec deux sommeliers, Émilie commence par faire un inventaire précis de toutes les bouteilles reçues avant l’événement, afin de s’assurer que rien ne manque. « Chaque vigneron propose 6 à 7 vins aux participants de sa dégustation, plus ceux servis lors du banquet du samedi soir; on parle donc de milliers de bouteilles de très grands vins, certains fragiles parce qu’âgés. Il faut donc mettre beaucoup de soin dans nos préparatifs. Je m’assure ensuite de classer chaque bouteille par jour, par dégustation et par ordre de dégustation afin de faciliter le travail de l’équipe d’ouverture de Jean-Sébastien », d’expliquer Émilie. Et puis, il y a tout le rythme des dégustations. « S’assurer d’envoyer les flights au bon moment tout en gardant le bon rythme, c’est un enjeu important du service, qui est réglé à un rythme soutenu et intense », précise la jeune femme.

BRIGADE DE TRANSPORT, MONTRÉAL PASSION VIN 2018 VINCENT FERRON, SYLVAIN LAMBERT, MATHIEU LE GUERRIER ET SÉBASTIEN LÉGASSE
CAROLINE BEAULIEU, MEMBRE DE LA BRIGADE D’OUVERTURE ET DE CONTRÔLE DES PRODUITS
MARC LAMARRE, MEMBRE DE LA BRIGADE DE CONTRÔLE ET OUVERTURE DES PRODUITS

Une expérience à répéter chaque année

Même si les journées sont longues et le rythme intense, la majorité des sommeliers qui assurent le service durant MPV reviennent avec enthousiasme l’année suivante, car cet événement vinicole n’a guère d’équivalent ailleurs au pays. « On parle souvent de l’expertise qui s’est développée au Québec en sommellerie et dans les compétitions internationales, raconte Véronique Rivest. À chaque édition de Montréal Passion Vin, les vignerons venus des quatre coins du monde nous font de nombreux éloges sur la qualité et la précision de notre service. Pour le comité de sommellerie, c’est une grande fierté de pouvoir offrir à nos professionnels du vin une occasion de parfaire cette expertise, de la mettre en valeur, en s’associant à la Fondation HMR pour soutenir une cause exceptionnelle.»

 

Par L'équipe Exquis

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Ouvert en 2006, Le Bouchon s’est acquis une solide réputation dès ses débuts et n’a jamais changé de cap depuis.

Chez OMG Resto, on propose des plats qui font sourire par leur audace et leur originalité!

Prix du Public bière 2019
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.