Vignerons généreux : Bruno-Eugène Borie, Château Ducru-Beaucaillou

Bruno-Eugène Borie dirige le Château Ducru-Beaucaillou, ce prestigieux domaine bordelais depuis que sa mère lui en a passé les rennes, en 2003. De passage à Montréal dans le cadre de Montréal Passion Vin, il s’est ouvert de sa passion pour les vins de cette grande maison, qui est liée étroitement aux cinq familles qui s’y sont succédées depuis le XVème siècle.

Pouvez-vous situer les vins qui seront dégustés lors de Montréal Passion Vin dans l’ensemble de votre production vitivinicole ?

 J’ai voulu saisir la chance que m’offrait Montréal Passion Vin de toucher un public très divers et très passionné pour présenter l’ensemble de nos propriétés. Nos vignobles s’étendent aujourd’hui sur 170 hectares, dont un peu plus d’une centaine sur la commune de Saint-Julien et le reste sur celle de Listrac-Médoc, d’où est originaire ma mère, dont la famille est installée sur cette commune depuis le XVIIème siècle.

Listrac, qui, à 45 mètres, domine la presqu’île médocaine sur son front occidental, est un « autre Médoc », celui de la « lisière de la lande » (Listrac signifiant lisière), un Médoc gascon, gourmand, bon vivant, qui produit des vins au diapason avec cette gastronomie de caractère. En ce sens, Listrac est le début du French paradoxe !

À Saint-Julien, nous sommes installés sur trois grands sites de terroir. Le premier sur la façade ouest constitue le Château Lalande-Borie. Nous le présentons sous le millésime 2010, qui est un millésime phare de ce début de XXIème siècle.

Le deuxième vignoble Croix de Beaucaillou est situé à l’épicentre de l’appellation Saint-Julien, sur le flanc sud du petit ruisseau de la Mouline. Nous avons la plus haute ambition pour ce vin, issu des plus grands terroirs de crus classés et élevé comme tel par nos équipes spécialisées. Le millésime 2009 est, comme vous le savez, un très grand millésime. La Croix de Beaucaillou n’est donc pas un second vin, mais un vin de terroir. C’est dans cet esprit que nous avons voulu signer son autonomie en confiant au designer Jade Jagger la création d’un packaging à la fois prestigieux mais aussi différent de celui du Ducru-Beaucaillou. Je suis très fier de ce packaging réalisé par la fille des « Rolling Stones » pour nos « beaux cailloux », mais encore plus du vin qu’il contient.

Nous attaquons maintenant une série de trois millésimes de Ducru-Beaucaillou 2008, 2006 et 1986. Le 2008 est un très beau millésime médocain, qui commence juste à se dévoiler et dont nous devinons clairement les atouts futurs. Le nez reste sur le fruit, tandis qu’en bouche, il est puissant et s’étend sur une finale superbe. Le 2006, à l’instar du 2008, fait partie des très grands millésimes, juste en seconde position après 2010, 2009 et 2005. Il est dans sa 10ème année ouvert, avec des arômes de cèdre, de cigare, sous-tendus par des liqueurs de fruits noirs. Le palais parfaitement équilibré dévoile les mêmes saveurs, pour se prolonger sur une persistance exceptionnelle. Le 1986, qui a donc 20 ans de plus et 30 ans aujourd’hui, est un grand millésime des années 1980. Il présente encore une belle jeunesse avec des arômes de cassis typiques de ces années et une étonnante fraîcheur en bouche, qui constitue le charme des grands Bordeaux à pleine maturité.

Au travers de ces trois millésimes de Ducru-Beaucaillou, nous comprenons bien la spécificité conjointe de nos terroirs et de la « griffe Borie ». Privilégiant l’élégance, l’harmonie, le raffinement et la saveur, Ducru-Beaucaillou se caractérise par un grain de tanin très fin, très poli et très noble.

Exquis Magazine - Vignerons généreux : Château Ducru-Beaucaillou - Montréal Passion Vin
Château Ducru-Beaucaillou

Décrivez le domaine et son évolution depuis que vous en avez pris les rênes.

 Ducru-Beaucaillou a l’avantage d’être situé juste au-dessus de l’estuaire de la Gironde, qui, à cet endroit, fait 5 km de large et modère les excès climatiques. Ces sols de Günz issus du quaternaire sont constitués de graves qui ont donné son nom au Château. Sur ces bases, notre mission est avant tout d’accompagner la nature pour l’aider à exprimer le meilleur d’elle-même dans les vins que nous produisons. Bien évidemment, cela est plus facile dans les entreprises familiales comme la nôtre, qui ont une vision patrimoniale et de long terme, plus conciliante à cet égard que les investisseurs financiers préoccupés par la rente à court terme.

Par ailleurs, même si nous sommes très fiers et parfaitement respectueux de l’histoire et des pratiques séculaires qui ont été affinées au fil du temps, nous avons confiance dans la science et le progrès technique, et nous sommes donc très ouverts à l’innovation, qui nous permettra d’améliorer sans cesse la précision de nos vins et leur transcription parfaite des terroirs sur lesquels ils sont nés.

Nos productions sont issues de la nature, qu’il s’agit de traiter avec le plus immense respect, et qui s’inscrivent dans une ruralité certaine : nous naissons à la campagne et nous séduisons dans les villes. Nous sommes donc avant tout des paysans qui valorisons avec la plus grande application notre production pour l’offrir aux citadins les plus exigeants.

Quels changements (pour le meilleur et pour le pire) avez-vous remarqués au cours des 10 dernières années sur le plan climatique et en quoi ont-ils influencé votre approche du vin ?

Le Médoc est à la limite nord de la culture du cabernet sauvignon. Je constate qu’avec la météo d’un côté et les efforts et soins développés dans les vignobles de l’autre, nous produisons des vins avec régulièrement des niveaux de maturité parfaits plus exceptionnellement atteints dans le passé. Bien évidemment, nous regardons la climatologie avec beaucoup d’attention. Cependant, pour l’instant, nous n’avons que des raisons d’être satisfaits du climat des dernières années, tout en notant que la variabilité d’une année sur l’autre a été extrême et ne nous permet pas aujourd’hui de tirer des conclusions viables.

Plus de contenu Exquis  POUR EN SAVOIR PLUS

CHÂTEAU DUCRU-BEAUCAILLOU

Site web /  Facebook

MONTRÉAL PASSION VIN

Site web  /  Facebook

 

 

Par L'équipe Exquis

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

La marque des microbrasseries Siboire : original, différent, délicieux.

Nous avons choisi de ne faire déguster que des champagnes millésimés, que nous appelons nos « cuvées de prestige » chez Bollinger. – Karl-Frédéric Reuter

Montréal Passion Vin 2019
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du Public vin bière 2019
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.