LES VIGNERONS DE CŒUR DE MONTRÉAL PASSION VIN : PHILIPPE GUIGAL, MAISON E. GUIGAL

Photos : tous droits réservés, Maison E. Guigal

 

PHILIPPE GUIGAL

POUR L’AMOUR DES GRANDS TERROIRS

PAR ANNE-LOUISE DESJARDINS

La maison E. Guigal est un domaine iconique de la vallée du Rhône, dont les vignobles s’étendent du nord au sud, qui est très bien implanté au Québec, avec une gamme complète de vins, qui va de la cuvée des Côtes-du-Rhône bien faite et abordable aux grands crus des Côtes-rôties ou de Condrieu. Cette entreprise familiale située à Ampuis, berceau de l’AOC Côte-rôtie, a été fondée en 1946 par Étienne Guigal, qui y a vinifié pas moins de 67 vendanges. Aujourd’hui, la troisième génération est aux commandes. Philippe, la jeune quarantaine, est ingénieur-oenologue et il travaille depuis de nombreuses années aux côtés de son père, Marcel ; il agit maintenant à titre de directeur général et voyage beaucoup pour représenter la marque dans le monde. Sa mère Bernadette et son épouse Ève travaillent aussi dans l’entreprise. Philippe raconte volontiers que sa passion lui vient de son grand-père Étienne, puisque lorsqu’il était tout petit, ce dernier l’emmenait visiter les caves et les nombreuses galeries, qui font de nos jours pas moins de 3 hectares, en lui faisant tenir sa pipette et son verre. Voir tous ces casiers et ces précieuses bouteilles alignées dans une ambiance à la fois mystérieuse et secrète avait certainement de quoi faire rêver l’enfant qu’il était et stimuler son imagination ! À l’occasion de Montréal Passion Vin, nous vous présentons une entrevue réalisée avec Philippe Guigal.

On le sait, les entreprises vinicoles familiales qui durent sont de plus en plus rares, et cela représente une véritable source de fierté pour Philippe Guigal. « Les quatre membres de la famille qui travaillent dans l’entreprise sont sur place 7 jours sur 7 ; c’est très prenant, mais nous vivons ainsi notre passion au quotidien et en continu, explique-t-il. En prenant de l’âge et de l’expérience, je suis devenu directeur général, mais mon métier, c’est celui d’un technicien, d’œnologue, dans les vignes et au chai ; à ce titre, je passe une heure trente à deux heures chaque jour à déguster des vins et à discuter des assemblages, même si toutes les décisions se prennent en famille. » La grande implication au quotidien de la famille fait de la taille importante de l’exploitation, qui inclut un important travail de négoce, seulement 25 personnes oeuvrent à l’administration et à la commercialisation, tandis que dans les vignes, une trentaine de vignerons bichonnent vignoble.

Des appellations variées

La maison Guigal vinifie et élève dans ses caves d’Ampuis les appellations septentrionales et méridionales de la vallée du Rhône que sont Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage (au nord) et Châteauneuf-du-pape, Gigondas, Tavel, Côtes-du-Rhône (au sud). « Nos collaborateurs sont extrêmement soigneux, perfectionnistes et attentifs au moindre détail ; la plupart travaillent d’ailleurs dans l’entreprise depuis plus de 20, voire même 30 ans. Ils ont évolué avec nous au fil des acquisitions et des changements que nous avons opérés à un rythme soutenu, mais sans nous presser », précise Philippe Guigal.

Car il faut dire que le domaine Guigal s’est beaucoup développé depuis sa fondation par Étienne Guigal,le 1er janvier 1946, juste après la Deuxième Guerre mondiale.

En 1995, la famille acquiert le Château d’Ampuis, un site historique qui devient son siège social et où se trouvent ses caves. En 2001, on reprend l’ancien domaine Jean-Louis Grippat, dans les appellations Saint-Joseph et Hermitage. En 2001, ce sera l’acquisition du Domaine Vallouit dans les appellations Côte-rôtie, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage.

« Les acquisitions se font d’une manière presqu’organique, au fur et à mesure que les opportunités se présentent, précise Philippe Guigal. Récemment, nous avons fait l’acquisition de 53 hectares au cœur de Châteauneuf-du-pape, sur les terroirs les plus prestigieux de l’appellation, où nous rêvions d’être présents. Il fallait trouver la bonne opportunité et la bonne propriété, qui nous donnerait la chance de produire de grands vins. » Pour la famille, la croissance, c’est aussi une manière de protéger et de faire croître le patrimoine vinicole de la vallée du Rhône.

Aujourd’hui, la maison Guigal possède 75 hectares de vignes dans le Rhône septentrional et 53 hectares dans le sud des côtes du Rhône, en Châteauneuf-du-pape. « Ensuite, bien sûr, il y a un gros travail d’achat de raisins qui se fait dans le nord principalement, dans les appellations Côte-rôtie et Condrieu surtout, mais aussi en Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage. Nous poursuivons aussi activement notre travail de négoce sur la partie méridionale, à travers les appellations Châteauneuf-du-pape, Tavel et Gigondas, en plus du fameux vin Côtes-du-Rhône qu’on retrouve au Québec », d’ajouter Philippe Guigal.

Une tonnellerie maison 

Fait remarquable, en 2003, le domaine a aussi entrepris d’avoir sa propre tonnellerie, un choix qui distingue aussi cette grande maison rhodanienne de la compétition. « Nous sommes les spécialistes de l’élevage en vallée du Rhône et en France. Nous laissons vieillir nos vins plus longtemps et nous les mettons en marché plus tard que tous nos confrères, ce qui nous a amenés à vouloir maîtriser au maximum la qualité de notre futaille pour nos grands vins. Notre tonnelier artisan est très attentif à la sélection des bois, au séchage, à la chauffe, qui sont tous des éléments ayant une influence cruciale sur l’élevage des vins. Il produit 5 fûts quotidiennement, ce qui donne 850 à 900 fûts par an, et couvre nos besoins pour nos grands vins », explique Philippe Guigal. Il admet qu’il s’agit d’une démarche singulière et unique dans le paysage rhodanien, mais il demeure persuadé que fabriquer un grand fût, c’est tout aussi complexe que fabriquer un grand vin. « Nous n’utilisons que du chêne neuf, car nous avons vraiment la volonté d’aller vers l’excellence au niveau de la sélection des bois. Cela nous offre tout un panel de possibilités supplémentaires pour apporter encore plus de complexité à nos grands vins de la vallée du Rhône », de conclure M. Guigal.

Côté vendanges, le millésime 2018 a été à la fois exceptionnel et tout à fait atypique, avec une récolte précoce, abondante et de très grande qualité dans le nord, où il a fait beau et sec et où les vendanges se sont terminées avant celles du sud. Dans la partie méridionale, on a terminé beaucoup plus tard, avec le mourvèdre, qui demande plus de temps pour maturer que la syrah ou le grenache. Mais les raisins ont pu profiter dans les deux secteurs d’une saison magnifique, qui a permis de les amener à parfaite maturité.

Les vins dégustés lors de Montréal Passion Vin

 

Condrieu 2017

Pour Philippe Guigal, Condrieu doit être abordé dans sa prime jeunesse. « Nous avons énormément de vins qui ont un potentiel de garde important. Alors, quand on a le plaisir de boire un cru qui se déguste sur la fraîcheur et la jeunesse, on est très heureux », explique le directeur général du domaine E. Guigal. Dans Condrieu, le viognier pousse quasi exclusivement sur un sol à base de granit, dans la partie septentrionale de la vallée du Rhône, ce qui permet aux raisins d’atteindre leur pleine maturité et confère au vin une intéressante minéralité, avec une certaine fraîcheur.

La Doriane, Condrieu 2017

« La Doriane 2017, c’est vraiment pour se faire plaisir, car la production en est très limitée et correspond à la sélection de nos meilleures vignes sur l’appellation Condrieu, qui est un terroir d’exception », confie Philippe Guigal.

Brune & Blonde, Côte-Rôtie 2015

Ici, le passionné œnologue n’a pu résister au plaisir de montrer aux grands amateurs de vin québécois l’excellence de ce millésime, qui sera tout juste disponible. « Je crois qu’on pourra qualifier 2015 de millésime légendaire dans quelques années ; on atteint ici des sommets de densité et de complexité, mais pas uniquement, puisqu’il y a aussi une grande finesse, une belle élégance », soutient Philippe Guigal. Même si le vin est très jeune, les amateurs éclairés seront en mesure de saisir le côté luxueux et la complexité de ce millésime.

Château d’Ampuis, Côte-Rôtie 2014

Le Château d’Ampuis 2014 correspond aux plus grands terroirs de la propriété, après la Mouline, la Turque et la Landonne. « On va chercher des vignes qui touchent à ces 3 terroirs, on est sur du parcellaire ici ; ces vignes sont ramassées, vinifiées et élevées séparément. Ça commence à la bourguignonne et ça se termine avec un assemblage à la bordelaise », blague Philippe Guigal.

La Mouline – Côte-Rôtie 2013

La Mouline 2013 est un millésime assez carré, qui, au dire de Philippe Guigal, n’aura pas l’élégance ni la finesse du 2014, mais va montrer des tanins assez robustes. « J’ai choisi ce vin, car il me permet d’illustrer ce que des élevages prolongés peuvent faire sur ces grands vins de Côte-rôtie. La Mouline est élevée pendant 40 mois en fûts de chêne neuf, ce qui, d’un point de vue d’œnologue, est énorme ! Et pourtant, on a ici un véritable équilibre entre le vin et le bois. »

La Turque – Côte-Rôtie 2012

« La Turque 2012 représente un millésime solaire, qui confère au vin des tanins très vivants et beaucoup d’énergie ; le tout est contrebalancé par le côté vibrant du terroir », confie Philippe Guigal.

Ce dernier conclut en avouant qu’avec cette dégustation, il souhaite initier les participants de Montréal Passion Vin à un concept personnel qu’il affectionne particulièrement : celui d’une dégustation diagonale, qui offre une diversité de terroirs. « Car le point commun de tous ces vins, c’est le terroir, avec la note du millésime qui vient marquer chacun de son empreinte particulière et unique. »

guigal.com

Par L'équipe Exquis

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Par Véronique Rivest. Une des plus grandes qualités du Grüner Veltliner est sa facilité à passer à table.

Par Nadia Fournier. Les vignerons qui ont conservé le précieux héritage que constituent les ceps centenaires de chenin en prennent un soin jaloux et savent en tirer des vins uniques!

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Montréal Passion Vin 2018 FHMR
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.