Vignerons : Joel Peterson, de Ravenswood

La roue qui tourne

De nos jours, en Californie, on entend beaucoup parler de jeunes vignerons qui produisent des vins de cépages oubliés ou peu mis en valeur dans cet état, et qui en tirent des cuvées nouvelles, étonnantes, et prisées pour leur différence. Joel Peterson, grand patron de la maison Ravenwood – dont le fils Morgan fait partie de la nouvelle vague – sourit un peu en parlant de tout ça.

En effet, ce maître du renouveau du zinfandel, dans les années 1970-80, et toujours fier porte-étendard de ce cépage historique californien, a déjà joué dans ce film-là, en quelque sorte : « Quand j’ai commencé à faire du zinfandel, en 1976, avec plusieurs autres jeunes vignerons, le cépage était à peu près oublié et personne n’en voulait. Nous croyions que ces vieilles vignes pouvaient donner de grands vins et nous voulions les mettre en valeur. Et, en prime, ça nous faisait du raisin pas cher! », expliquait-il récemment, lors d’une visite à Québec. À l’époque, il produisait quelques centaines de caisses de vin à partir de raisin acheté, en louant un coin de cave à d’autres domaines.

Le zinfandel à prix accessible

L’aventure a porté fruit, c’est le moins qu’on puisse dire : au tournant des années 2000, Peterson a vendu Ravenswood au géant Constellation pour la bagatelle de 147 millions de dollars. Aujourd’hui, la maison produit environ 1,2 millions de caisses de vin, en grande majorité la ligne Vintner’s Blend, qui met en valeur le zinfandel à un prix accessible. Ravenswood produit aussi des cuvées parcellaires de haut vol, dignes de passer en cave pendant de longues et belles années – malheureusement disponibles seulement en importation privée auprès de Constellation, au Québec.

Big is beautiful!

Même à cette échelle, Peterson cherche à minimiser les interventions. « Toutes les cuvées sont vinifiées en levures naturelles », explique-t-il, et on cherche à minimiser les ajustements (comme l’acidification) en visant une vendange juste au bon moment, quand le zinfandel n’est pas trop alcooleux, mais quand même bien mûr. « Les différents sites produisent des vins complètement différents. À Lodi, les sols sont sablonneux, et la maturation est rapide. Les peaux sont plus minces et il faut attendre une maturité avancée pour ne pas avoir des vins anémiques. Dans Russian River, dans la région de Sonoma, c’est l’inverse. On peut avoir du mal à mûrir les raisins; alors, les grappes restent longtemps sur la vigne, mais elles ont moins de sucre, plus de couleur et de structure, et un caractère très distinctif. » Le zinfandel, insiste-t-il, peut montrer de la finesse et de la diversité.

Exquis Web - Rémy Charest, Joel Peterson - Ravenswood

Once and Future, un projet porteur

À 70 ans, Peterson est loin de penser à une retraite tranquille. S’il entrevoit un jour où il cèdera les rênes de Ravenswood – « Constellation finira bien par se tanner de moi », lance-t-il en boutade – il a déjà mis en place un nouveau projet, appelé Once and Future, qui donnera des cuvées produites en petite quantité, tirées de vieux vignobles remarquables, vinifiées dans des cuves en bois de sequoia qui étaient la norme, jusque dans les années 70, dans les cuveries californiennes. Des vins de zinfandels et d’autres cépages plantés il y a un siècle, voire plus, qu’il travaillera à la main, comme à ses débuts. Un retour aux sources qui vise à donner un avenir au patrimoine viticole du Golden State.

 

Deux zinfandel de chez Ravenswood

Ravenswood Vintners Blend Zinfandel code SAQ 427021

Ravenswood Vintners Blend Zinfandel 2015, code SAQ 427021, 18,10 $,

Les saveurs typiques du zinfandel – la prune bien mûre, la cerise noire et les épices – sont au rendez-vous dans ce vin satisfaisant et relativement équilibré. La cuvée cède un peu à la mode avec un brin de sucre résiduel, mais dans l’écosystème actuel des vins californiens, qui favorisent beaucoup le sucré, ça reste très raisonnable.

Ravenswood Lodi Zinfandel 2014

Ravenswood Lodi Zinfandel 2014, code SAQ 630202, 21,35 $

Cette cuvée vieilles vignes est l’exemple même du style classique du zinfandel californien. Savoureux, généreux et structuré à la fois, ce vin ne manque pas de ce fruit ample et bien mûr, mais il offre aussi une jolie structure tannique et quelques notes de graphite, ce qui lui donne de la complexité. Présent depuis longtemps sur les rayons de la SAQ, il mérite d’être redécouvert surtout pour la saison du barbecue.

Par Rémy Charest

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Par Frédéric Arnould. La maison Cesari a été fondée en 1936 en Vénétie avec l’objectif de produire un amarone à prix concurrentiel qui ferait le tour du monde.

Aujourd’hui emblématique de l’Argentine, le malbec est pourtant bel et bien français. Il est cultivé dans la Loire et encore plus à Bordeaux.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Cavavin cellier vin publicité
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.