Vins : Faire du Bordeaux entre deux étirements

Juste en voyant son étiquette, on sait que le Château Larose-Trintaudon est un représentant classique de la vaste appellation. Mais ce que l’on sait peut-être moins, c’est que derrière ce Bordeaux se trouve une équipe qui a décidé il y a plus de 15 ans de se remuer dans tous les sens du terme. Bienvenue dans une entreprise vinicole qui a fait du développement durable son cheval de bataille, un cas unique dans la région.

 

Mais développement durable, ça veut dire quoi ? D’abord c’est une vision globale, selon Franck Bijon, le directeur technique du domaine. Au fil du temps, l’entreprise a ainsi d’abord accumulé les certifications ISO 9001, ISO 14 001 et celle d’agriculture raisonnée, où les intrants chimiques sont réduits au maximum. Mais pourquoi ne pas passer au bio alors? Pour Franck Bijon, le risque est très grand dans les années de mauvais climat de perdre jusqu’à 60 % d’une récolte dans une appellation bordelaise, ce qui signifierait de massives mises à pied parmi la force ouvrière. Le développement durable, explique-t-il, va beaucoup plus loin que simplement le respect de l’environnement et de la terre porteuse des vignes.

 

Un vignoble qui bouge

La forme physique des employés, qui, par leur travail, contribuent au rayonnement de l’entreprise, est au coeur de ce développement durable. Chaque matin et trois soirs par semaine, les travailleurs ont droit à une séance de 15 minutes d’étirements ainsi qu’à un programme d’exercices physiques d’une durée de 45 minutes avec un entraîneur (pour le renforcement lombaire, par exemple). Bref, qui veut aller loin ménage sa monture…et en prend soin !

Franck Bijon, directeur du domaine

 

Bijon préfère ainsi mesurer l’impact global de l’activité du domaine afin d’améliorer le processus de production afin d’en diminuer l’impact négatif, non seulement pour le côté « terrien » mais aussi pour le volet humain. Tout le monde y gagne, selon lui. Outre ces efforts physiques, Trintaudon Larose a aussi réduit le poids de ses bouteilles de 20 % pour diminuer l’empreinte environnementale.

 

Château Trintaudon-Larose, un cas plutôt unique

Récompense concrète de ces efforts, Larose Trintaudon est donc devenu le premier vignoble européen à obtenir en 2010 la cote « exemplaire » décernée par l’AFNOR (Association française de normalisation) qui en a évalué les résultats économiques, environnementaux et sociaux. Une démarche qui demeure unique dans le Bordelais, de l’avis de Franck Bijon, et probablement pour des raisons financières, puisque ce label de « vigneron responsable » coûte à l’entreprise plus de 200 000 dollars annuellement.

 

Trois domaines responsables

En plus de Larose Trintaudon (qui produit plus de un million de bouteilles par année), l’entreprise, qui a été rachetée en 1986 par Allianz (le géant européen de l’assurance, quatrième gestionnaire d’actifs dans le monde), possède deux autres crus bourgeois du Haut-Médoc : Larose Perganson et Château Arnauld (la version haute couture de Larose). Tous trois sont « élevés » selon les préceptes du développement durable. Tout ça, c’est bien beau me direz-vous, mais ces vins sont-ils bons?

 

Dégusté récemment

 

Château Larose-Trintaudon 2010

Château Larose-Trintaudon, 2010, Cru bourgeois, code SAQ : 11835388, 26,10 $

Ce vin, dont j’ai d’abord dégusté la cuvée 2009, n’a pas vraiment le temps d’accumuler la poussière sur les tablettes puisque quelques jours après la livraison de 400 caisses dans le réseau, environ 60% avait déjà trouvé preneur. Un cru bourgeois très fringant, avec un merlot surmûri, très opulent face à un cabernet sauvignon plutôt restreint et aux tanins soyeux. Pas de tanins désagréables qui collent au palais. Le 2010, maintenant disponible à la SAQ est plus droit, tendu, avec une impression de minéralité ainsi qu’une structure plus imposante.

Par Frédéric Arnould

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Par Rémy Charest. En cherchant à pousser le vignoble vers de nouveaux horizons, la famille Catena a choisi un site que les viticulteurs croyaient trop froid pour faire mûrir le raisin. Mais l’instinct était bon.

Par Frédéric Arnould. Dans le monde du vin, Fontanafredda est assurément le géant du barolo dans le monde : 1 bouteille sur 10 de cette appellation porte ce nom.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Cavavin cellier vin publicité
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.