Exquis Web Vins Le vrai visage du rosé par Jacques Orhon
Le rosé n’a jamais été si populaire, diversifié et bien fait. Il suffit d’en profiter!

VINS : Le vrai visage du rosé

Chaque année, avec le printemps qui s’est installé et l’été qui s’annonce nous revient à l’esprit le chant des cigales, qui accompagne si bien le moment de partager entre amis une bonne bouteille de rosé.

Revenu en force sur nos tables depuis quelques années et gratifié d’une riche palette de teintes roses, c’est un vrai vin qui a acquis ses lettres de noblesse, contrairement à ce que certaines personnes osent encore avancer.

Et pourtant, en raison de multiples facteurs, le rosé, demeure un des vins les plus ingrats à vinifier.

 

SECRETS D’ÉLABORATION*

Pour faire du rosé, il est important de savoir que la couleur du vin dépend de la durée du contact entre le jus du raisin, presque toujours incolore, et la peau, où sont concentrés les pigments naturels.

En fait, excepté en Champagne, où l’on a encore le droit de procéder ainsi, le rosé est tout, sauf un mélange de rouge et de blanc.

Des deux méthodes principales, la première consiste, immédiatement après la vendange, à laisser macérer dans la cuve le jus avec ses peaux colorées jusqu’à la couleur désirée. Cette coloration est d’autant plus intense que la cuvaison est longue. On ouvre alors les robinets; il s’agit d’un rosé de saignée.

 

Exquis Web Vins Le vrai visage du rosé par Jacques Orhon vin de saignée

Rosé de saignée

 

Tout l’art d’élaborer un vin rosé réside dans la bonne appréciation de cette durée de contact. Il faudra ensuite tenir compte des diverses caractéristiques des différents cépages, puis savoir les associer judicieusement.

Une autre approche, qui donnera un rosé beaucoup plus pâle, consiste à presser le raisin dès son arrivée au chai de vinification. Les baies (rouges, bleues ou noires) sont pressées doucement et le jus, en coulant, se colore au contact des peaux, ce qui en fait un vin plus clair; il s’agit d’un rosé de pressurage direct, appelé parfois vin gris.

Un des meilleurs exemples de cette façon de procéder nous est expliqué ici par Régine Sumeire, qui produit notamment son fameux et dorénavant classique Pétale de Rose (Côtes de Provence, code SAQ : 425496, 19,65 $) aussi bien au Château La Tour de l’Évêque qu’au domaine Château Barbeyrolles :

« Grenaches et cinsault sont cueillis à la main, triés et mis directement dans le pressoir sans foulage. Seule une légère pressée est effectuée pour obtenir le maximum de délicatesse et de parfum au coeur même du raisin.

Après un débourbage, la fermentation s’effectue à basse température. Après plusieurs soutirages, le vin est conservé en cuve d’inox, avant la mise en bouteille. »

Exquis Web Vins Le vrai visage du rosé par Jacques Orhon Château la Tour de l-Évêque Provence

Château la Tour de l’Évêque en Provence [Photo : Jacques Orhon]

 

NOMBREUX CÉPAGES, DIFFÉRENTES RÉGIONS

Pour faire un bref tour de France, commençons par le pourtour méditerranéen, où l’on cultive, du Roussillon à la Provence, une dizaine de cépages pour élaborer des vins rosés. On retiendra toutefois les grenaches, noir et gris, le cinsault, la syrah et le mourvèdre.

Dans la vallée de la Loire, gamay, grolleau, cabernet franc et pinot noir sont mis à contribution, selon les appellations et les différentes législations.

En Alsace, tout comme en Bourgogne et en Champagne, le pinot noir domine, alors que, dans le grand Sud-Ouest, les cépages bordelais fleurissent dans les AOP bordeaux, buzet et bergerac, et que l’on emploiera la négrette à Fronton, le tannat et le fer servadou à Tursan, dans le Béarn et le Brulhois.

Dans le Jura, on se fera plaisir avec des rosés issus du poulsard et du trousseau, cépages qui se prêtent bien à l’élaboration de rosés dotés de caractère.

Enfin, en Italie, en Espagne et dans plusieurs pays producteurs, de nombreuses variétés cultivées pour le vin rouge servent à élaborer des vins rosés.

 

LE VOCABULAIRE DU VIN ROSÉ

Comme il en existe de nombreux types, pour les décrire, il est préférable d’aller dans la nuance et les reflets. En fait, même si la tendance, aujourd’hui,est aux vins pâles, c’est le plus souvent une question de goût, du plus clair au plus intense.

Le plaisir réside surtout dans l’observation de ses plus jolies tonalités : abricot, melon, groseille, brique, chair, corail, saumon, pelure d’oignon, et même oeil de perdrix…

Exquis Web Vins Nuances vins rosés

 

Pour ce qui est des arômes, les fruits rouges sont presque incontournables : fraise, framboise, groseille. Mais des parfums de rose se distinguent aussi, tout comme la pêche, la nectarine, le litchi, le fruit de la passion et la grenade.

 

Le rosé passe à table

Pour ma part, le rosé n’a jamais été un compromis heureux entre une viande et un poisson, comme on le faisait avec un terre et mer, le surf and turf d’autrefois.

Par contre, servis à environ 10 °C, nombre de rosés feront d’agréables apéritifs et accompagneront des salades, de nombreuses pizzas (aux tomates et aux poivrons, Margherita, etc.), des pâtes (salsa rosa, alla carbonara, aux légumes ou au pesto, tagliatelles au prosciutto), une paëlla et des oursins, tandis que d’autres accompagneront en beauté des grillades, des brochettes de porc et de savoureuses charcuteries.

Exquis Web Vins Le vrai visage du rosé par Jacques crédit CIVP

Le rosé n’a jamais été si populaire, diversifié et bien fait. Il suffit d’en profiter! [Photo : CIVP]

 

Et quoi de mieux que de se retrouver en bonne compagnie avec un crémant, de Bordeaux, d’Alsace ou de Bourgogne, ou un champagne aux reflets d’un rose invitant?

Certains pensent que l’on ne peut se procurer de bons rosés qu’en été. On peut toutefois faire des réserves pour les servir en automne et en hiver. Quelques mois plus tard, le vin sera encore très bon et il vous apportera, en prime, un rayon de soleil teinté de Méditerranée.

Le rosé n’a jamais été si populaire, diversifié et bien fait. Il suffit d’en profiter!

 

Suggestions de vins rosés

Vin rosé France Cave de Roquebrun Col de l-Orb

Cave de Roquebrun Col de l’Orb, vin rosé, France – Languedoc, 750 ml, code SAQ 642504, 12,70$  [Exclusivité SAQ DÉPÔT]

La Cave de Roquebrun, de Saint-Chinian dans le Languedoc, nous revient chaque année avec ce vin rosé de saignée, caractérisé par sa couleur d’un beau rose soutenu.

Expressif et fruité, avec ses notes de framboise et de groseille, il est sec et généreux tout en offrant des saveurs légèrement poivrées issues de la syrah (pour les deux tiers) et du grenache qui ont poussé sur un sol schisteux. Et l’harmonie est au rendez-vous grâce à une bonne fraîcheur en bouche.

Le Pive Gris vin

Le Pive Gris, vin rosé, France, Languedoc, 750 ml, code SAQ 11372766, 15,25$

Le Domaine Le Pive Gris des Vignobles Jeanjean est une valeur sûre. Issu d’un pressurage direct, ce rosé a une robe pâle et aguichante. Il se présente tout en délicatesse, avec des arômes de mangue et de fruits à chair blanche et une légère vivacité, pour accompagner une assiette de jambon de Parme, un filet de poisson à chair rouge ou une brochette de poulet grillé aux herbes.

Un vin à partager sans hésiter sur la terrasse, en guise d’apéritif sous le soleil de juillet!

Vin rosé France Gérard Bertrand Côte des Roses

Gérard Bertrand Côte des Roses, vin rosé, France, Languedoc, 750 ml, code SAQ 12521962, 18,35 $

Un assemblage fait principalement de grenache et de cinsault, avec une touche de syrah. Une aubaine pour la qualité du produit, frais et aérien. On perçoit bien les arômes de citron et de pamplemousse rose dans cette belle bouteille en forme de rose.

Disponible à l’année, le vin Côte des Roses est également délicieux  avec un tartare ou un gravlax de saumon ou une mousse de truite.

Domaine Houchart Rosé Provence

Domaine Houchart Provence, vin rosé, France, Provence, 750 ml, code SAQ 11686503, 18,15 $

Le Domaine Houchart nous offre un délicieux rosé de Provence. Le vin est d’une belle couleur saumon pâle, avec beaucoup de fraîcheur et une acidité bien dosée par une touche de minéralité. Ce rosé sec aux arômes de poire, de pêche et de fleurs blanches a toutes les qualités et la polyvalence nécessaire pour accompagner un pique-nique où les robustes viandes froides et les légumes marinés, aux saveurs plus anisées, seront en vedette. Une finale exquise! Servir à 8°C.

Domaine Bergeville Le Rosé Brut

Domaine Bergeville Le Rosé Brut, vin mousseux rosé, Québec, 750 ml, code SAQ 13374597, 27,90 $

Vous serez épatés par la qualité de ce rosé québécois qui ne cesse de récolter les éloges! On croirait croquer dans des canneberges. Cette vive acidité permet de faire d’excellents accords en début de repas avec des bouchées à base de fruits de mer. Les cépages sabrevois (70 %) et frontenac gris (30 %) font de ce mousseux un bel exemple de ce que le Québec a de mieux à offrir, et ce n’est que le début! Excitant!

 

* Quelques passages de ce paragraphe sont tirés de mon livre Le nouveau guide des vins de France, revu et amélioré (Les Éd. de l’Homme).

 

 

 

[Exquis, n° 18, été 2016]

 

Par Jacques Orhon

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Vin Rosé
Canada - Québec
14,55$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
vin Rosé
États-Unis - Californie
22,75$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rosé
France - Provence
17,80$ *
Disponible en succursale SAQ
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Chaque année, avec le printemps qui s’est installé et l’été qui s’annonce nous revient à l’esprit le chant des cigales, qui accompagne si bien le moment de partager entre amis une bonne bouteille de rosé. Revenu en force sur nos tables depuis quelques années et gratifié d’une riche palette de teintes roses, c’est un vrai […]

Par Nadia Fournier. Encore discret et méconnu, l’état de Washington, le géant du Nord a des ambitions de taille. Et on a envie de lui donner raison.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Montréal Passion Vin 2018 FHMR
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.