VINS : Le Portugal, un pays à la mode

Lors d’un salon des vins du Portugal qui se tenait à Québec, en juin, les vignerons avaient la mine réjouie, tout comme les agents et les nombreux visiteurs. Avec raison, puisque les Québécois sont tombés sous le charme des vins portugais, une catégorie qui progresse constamment, en particulier grâce à d’excellents rapports qualité-prix.

Grande dégustation des Vins du Portugal, 8 juin 2017, Québec.

Quelques participants du Concours Meilleur Sommelier des Vins du Portugal 2017 :
Nikolas da Fonseca, Anna Bertha, Mylene Poisson, Naomie Lavallée Durand,  Mélanie Lapierre [crédit :Xavier Dachez Photographie]

 

Au Québec, entre 2011 et 2016, la part de marché du Portugal est passée de 2,8 % des ventes de vin à plus de 4 %, tandis que de 2015 à 2016, cette croissance a été stratosphérique, augmentant de 13,8 % en une seule année! Comme l’explique Nuno Vale, directeur du marketing de Vini Portugal, « au Canada, la croissance a été très soutenue depuis quelques années, à tel point que le pays est maintenant le 4e marché d’exportation pour les vins de table portugais. Le Québec est sans doute la province où on peut trouver la gamme de produits la plus importante et de la plus grande qualité, qui est très diversifiée en termes de régions productrices ou de styles. »

Au cours des 20 dernières années, la présence des vins portugais au Québec s’est profondément transformée. À la fin des années 90, le Québec vivait une histoire d’amour incroyable avec le porto, ce vin fortifié qui fait la gloire de ce pays de soleil depuis des siècles. Si cette vogue s’est un peu estompée, elle a été remplacée par une présence croissante des vins de table rouges, puis par les vins de table blancs, qui cartonnent grâce à leur style distinctif et à leurs prix abordables. On trouve maintenant plus de 200 vins portugais sur les rayons du monopole, avec des sélections particulièrement intéressantes de rouges du Douro ou de Daõ, sans oublier d’intéressants blancs frais du Vinho Verde ou de l’Alentejo. Et plus de la moitié sont sous la barre des 20 dollars!

 

La richesse des cépages

Oubliez le cabernet, le merlot et le chardonnay (même s’il y en a parfois, ici et là). Le Portugal chante la gloire du touriga nacional, du tinta roriz, du baga, du jaen, de l’espadeiro, de l’avesso, de l’alvarelhao, du bica, du trincadeira et de l’arinto, pour ne nommer que ceux-là. Après l’Italie, le Portugal est, en effet, le pays qui compte le plus de cépages autochtones dans ses vignes, soit plus de 250 au total.

Résultat : une diversité incroyable de vins, qui va des bulles aux fortifiés, en passant par les rouges légers ou très tanniques et les blancs gouleyants ou enveloppants. « J’ai du mal à penser à un style de vin qu’on n’élabore pas, résume Nuno Vale. Et pendant que le monde du vin tend à se mondialiser et à s’uniformiser, nous faisons plutôt le contraire, en cherchant à mettre en valeur les cépages locaux et à créer quelque chose de distinctif. Même si le pays est petit, il est très diversifié en termes de sols, de climat, d’altitude; alors, les vins sont très diversifiés aussi. » Essentiellement, aux yeux de cet expert, tous les voyants sont au vert. Les exportations sont en hausse et les marchés se diversifient, du Brésil à la Russie, en passant par la Chine, le Japon et l’Allemagne.

 

Destination touristique de premier plan

« Le Portugal est aussi en vogue en tant que destination touristique, ajoute Nuno Vale. Ça amène donc de plus en plus de gens qui viennent au pays et qui découvrent la culture, la gastronomie et les vins. » Il y a effectivement fort à découvrir en voyageant au Portugal. Les paysages sont saisissants, grâce à un relief impressionnant de vallées encaissées et spectaculaires, à des villes comme Porto ou Guimaraes, qui sont d’un charme exceptionnel, et à des prix dans les hôtels et les restaurants (sans oublier ceux des vins) qui sont plutôt modérés. Vin et tourisme y sont d’ailleurs intimement liés, qu’il s’agisse de visiter les célèbres maisons productrices de porto à Vilanova de Gaia, cette magnifique ville historique sur la rive sud de Porto, ou d’aller loger au cœur des vignes, comme on peut le faire à plusieurs endroits dans le secteur du Vinho Verde.

 

Vins du Portugal Exquis Web Le Portugal, un pays à la mode par Rémy Charest

La ville de Porto [crédit : Thomas Seibel]

 

Le type d’hébergement est pour le moins varié : on peut opter pour le spectaculaire Hôtel Monverde, un établissement moderne au design impressionnant, qui est lié à la maison Quinta de Lixa, producteur de vinho verde, et qui est aussi doté d’un restaurant étoilé Michelin. Ou bien on peut choisir le très historique hôtel rural Reguengo del Melgaço, installé au cœur des vignes dans un manoir du 16e siècle, et dont le propriétaire produit des vins exceptionnels à base d’alvarinho, en vins tranquilles comme en mousseux. Sans parler de la fraîcheur des poissons grillés, dont les Portugais sont des spécialistes, et qui vont si bien avec ces blancs secs et gouleyants qu’on découvre justement avec tant de plaisir ces années-ci…

 

Dégustés récemment chez les Vins du Portugal

Vin Quinta De Gomariz Loureiro 2015 

Loureiro 2015, Quinta de Gomariz, code SAQ : 11895233, 16,30 $

Voilà un bel exemple de vinho verde moderne, qui offre plus qu’un simple blanc frais et pétillant. Le vin est racé, avec une belle salinité en finale et un côté végétal plutôt séduisant, aussi étonnant que cela puisse paraître. Particulièrement bon avec un poisson blanc grillé, des huîtres ou des asperges rôties.

Vin portugal Esporao Reserva 2016

Esporao Reserva 2015, code SAQ : 13222411, 20,90 $

À l’inverse du vinho verde, l’Esporao blanc, un vin de l’Alentejo, dans le sud du pays, est sur la rondeur et la générosité, avec un boisé bien intégré. Une finale franche soutient le tout. Substantiel et satisfaisant.

Vin Portugal Niepoort Dialogo 2015

Dialogo 2015, Douro, Niepoort, code SAQ : 12098033, 15,35 $

Assemblage assez typique des rouges du Douro (Touriga Franca, 40 %, Touriga nacional, 30 %, Tinta roriz, 20 %, Tinta amarela 10 %), avec du nerf, un ensemble de saveurs de petits fruits et d’épices et quelques notes florales. En bouche, les tanins et l’intensité ne manquent pas. Voilà un excellent vin pour la table!

 

 

Rémy Charest pour exquis.ca, août 2017.

 

 

Par Rémy Charest

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Vin Rouge
Portugal - Douro
16,15$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rouge
Portugal - Douro
12,30$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Blanc
Portugal - Alentejo
19,50$ *
Disponible en succursale SAQ
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Par Rémy Charest. En cherchant à pousser le vignoble vers de nouveaux horizons, la famille Catena a choisi un site que les viticulteurs croyaient trop froid pour faire mûrir le raisin. Mais l’instinct était bon.

Par Véronique Rivest. Malgré ses origines françaises, le baco noir est aujourd’hui surtout associé au Canada, et particulièrement à l’Ontario.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Montréal Passion Vin 2018 FHMR
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.