Vins : Zinfandel, un succès californien

Cépage vedette de Californie, le zinfandel est aussi un peu caméléon. Il peut donner des vins aux styles très différents, qui évoquent tour à tour le pinot noir, le gamay, voire le malbec ou le cabernet franc, et ce, au point de mystifier les dégustateurs les plus chevronnés. Portrait d’un raisin qui n’a pas fini de faire parler de lui !

Imaginez dix verres contenant chacun un vin différent. Le premier, rosé, au nez sucré de bonbons, ne peut qu’être un white zinfandel. Le dernier, dense, violet opaque, au nez de fruits secs et d’eau-de-vie, laisse peu de doute qu’il est un porto vintage. Entre les deux, huit autres vins allant du rubis léger au violet foncé. Nous sommes une trentaine à prendre part à cette dégustation et affirmons tous, plutôt convaincus, ce que sont les vins : du gamay au zinfandel, en passant par le pinot noir, le cabernet franc, le malbec et le cabernet sauvignon. À notre surprise générale, les dix vins dégustés sont plutôt issus du zinfandel. Telle est la nature du zin : il se décline en de multiples interprétations. On l’associe toutefois aujourd’hui principalement à deux styles prédominants et diamétralement opposés : le white zinfandel, léger, simple et sucré, et le zinfandel « sérieux », dense et puissant.

CRÉÉ PAR ACCIDENT

Si le white zinfandel est souvent vilipendé par les critiques, il n’en reste pas moins que c’est grâce à lui que les États-Unis sont aujourd’hui le plus important pays consommateur de vin au monde. Créé par accident dans les années soixante-dix suite à un problème de fermentation bloquée, il est devenu immensément populaire auprès des Américains, qui n’étaient pas de grands consommateurs de vin. Son succès fut tel que le white zinfandel est devenu le vin le plus vendu aux États-Unis pendant les décennies quatre-vingt et quatre-vingt-dix. Ce n’est qu’en 2008 qu’il s’est fait dépasser en popularité par le chardonnay . Une autre contribution du white zinfandel à l’industrie viticole, qui résonne probablement plus aux oreilles des amateurs éclairés, est le fait que, grâce à sa popularité, ses très nombreuses vieilles vignes n’ont pas été arrachées au profit de cépages plus en vogue, comme le merlot et le cabernet sauvignon surtout, qui avaient la réputation de donner des vins plus « sérieux ». Ce qui fait qu’aujourd’hui, certaines des plus vieilles vignes de Californie sont du zinfandel. Plusieurs vignobles à travers l’État ont même été plantés au 19e siècle ! Entre de bonnes mains, on élabore aujourd’hui de très grands vins à partir de ces trésors viticoles.

À PLANTER AU BON ENDROIT!

Comme d’autres cépages, il fut longtemps sous-estimé parce qu’il n’était pas planté aux endroits les plus propices à l’expression de son plein potentiel. Le zinfandel est un cépage productif; il est préférable de le cultiver dans des sols peu fertiles et bien drainés pour contrôler ses rendements. Ses grappes sont larges et compactes, ce qui, combiné à des peaux minces, le rend très sensible aux maladies et aux insectes. Il mûrit plutôt tardivement; il lui faut donc de la chaleur, mais pas trop, sinon il se déshydrate très vite et donne alors des vins tout en fruits secs. Sa plus grande particularité consiste en un mûrissement très inégal : la même grappe peut présenter des raisins verts, très peu mûrs, ainsi que des raisins presque secs. Cela donne des vins avec des arômes à la fois verts et très mûrs. Lorsque vient le temps de l’élevage, le zinfandel est sans doute le cépage qui s’accorde le mieux avec les arômes de chêne américain. Il y a, en effet, une affinité entre les saveurs mûres, épicées et affirmées du zin et celles, tout aussi prononcées, conférées par les barriques américaines.

Zinfandel

UN CÉPAGE CROATE

Le cépage est tellement emblématique de la Californie qu’on est allé jusqu’à le qualifier d’indigène. Mais dans les années 1970, des chercheurs réalisent qu’il ressemble beaucoup au primitivo, cultivé dans les Pouilles, en Italie, où il donne des vins puissants au fruit très mûr. Des années de recherche s’ensuivent, ainsi qu’une guerre amicale entre les Pouilles et la Californie quant à la paternité du cépage. Certains producteurs italiens ont même rebaptisé leur vin de primitivo du nom de zinfandel. Finalement, en 2001, l’origine du zinfandel est identifiée : il n’est ni américain ni italien. Il s’agit, en fait, d’un cépage de Croatie ! D’abord identifié sous le nom pas très simple de Crljenak Kaštelanski (cépage rouge de la région de Kaštela, une île de la côte croate), on le nomme aujourd’hui tribidrag, son nom croate historique.

Malgré ses origines européennes, c’est en Californie qu’il est de loin le plus cultivé. Il y occupe la deuxième place parmi les cépages rouges, après le cabernet sauvignon. En Europe, c’est en Italie et presqu’exclusivement dans les Pouilles qu’on le retrouve. Tandis qu’en Croatie, où il était presque éteint, il jouit d’une nouvelle popularité depuis la révélation de son identité.

L’ami des côtes levées

On pouvait bien le croire américain : peu de vins accompagnent aussi bien des plats qu’on associe d’emblée aux États-Unis.

Zinfandel cépage vin accord

Côtes levées et autres grillades généreusement badigeonnées de sauce barbecue, hamburgers et chili tex-mex sont tous des plats qui lui conviennent à la perfection. Son fruit très mûr, qui lui confère une certaine sucrosité, son caractère généreux et ses notes épicées sont effectivement tout indiqués pour ce type de plats sucrés-salés-épicés. Dans le même esprit, il peut aussi très bien accompagner la cuisine nord-africaine, comme un couscous ou un tajine aux fruits secs. Dans un style plus classique, ou pour ses versions plus élégantes, des viandes goûteuses, comme l’agneau ou le gibier, cuisinées avec des fruits rouges et noirs, frais ou secs, lui iront comme un gant, de même que des sauces au porto. Sans oublier d’y ajouter quelques herbes fraîches qui peuvent relever ses notes légèrement herbacées (le côté un peu vert qui se mêle à son fruit très mûr) et lui apporter un peu plus de fraîcheur. Comme le zinfandel est souvent très puissant, il est impératif de ne pas le servir trop chaud (16°C à 18°C), afin de ne pas exacerber son alcool.

Pour les amateurs de zin, visitez zinfandel.org.

Par Véronique Rivest

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Vin Rouge
États-Unis - Californie
17,85$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rouge
États-Unis - Californie
24,60$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rouge
États-Unis - Californie
18,10$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Si des centaines de personnes se sont soumises aux examens du Court of Master Sommelier, seulement une poignée de Québécois ont entrepris cette aventure.

Par Frédéric Arnould. Il y a cinq ans, les Canadiens de Quails’ Gate, dans la vallée de l’Okanagan, ont acheté bien deux domaines en Californie. Et le succès semble être au rendez-vous!

Prix du Public vin bière 2017 - 2018
Cavavin cellier vin publicité
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.