De l’importance de l’agrotourisme et du tourisme gourmand

L’agrotourisme et le tourisme gourmand sont devenus de véritables produits d’appel pour la destination touristique québécoise. Des données dévoilées lors du 1er Grand rendez-vous de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, qui a eu lieu à la mi-novembre à Victoriaville, le confirment : en une décennie, le secteur a connu une croissance notable, avec des impacts économiques considérables (contribution de 187 millions de dollars au PIB québécois), sans oublier les impacts positifs pour les producteurs et la vitalité régionale. Tour d’horizon.

Un produit touristique marquant

Lors d’un voyage ou d’une escapade d’une journée ou d’un week-end, manger n’est pas optionnel. Or, pourquoi ne pas transformer les repas en expériences identitaires et culturelles? Les aliments dégustés lors d’une visite agrotouristique permettent d’entrer en contact avec les habitants, la culture locale et le territoire; manger devient un moment empreint de signification, dont les visiteurs d’ici et d’ailleurs sont de plus en plus friands. Nul besoin que l’expérience soit huppée pour que le lien avec un lieu et une identité régionale soit marquant; il existe des expériences, des produits et des tables pour toutes les bourses.

Des bénéfices pour les producteurs

D’autres données dévoilées lors du 1er Grand rendez-vous de l’agrotourisme et du tourisme gourmand soulignent le dynamisme du secteur : 25,9 millions de visites-personne en 2015, une proportion de 78 % des entreprises qui observent une croissance de leur chiffre d’affaire au cours des trois dernières années, et un total de 8 807 équivalents emplois temps plein. Pour les producteurs, la création d’emplois est d’ailleurs perçue comme un des avantages de l’agrotourisme, tout comme la valorisation du métier d’agriculteur, l’éducation des consommateurs, la vente directe et les revenus additionnels. En somme, l’agrotourisme est porteur d’un grand potentiel de diversification économique, de distribution et de visibilité pour les producteurs, entraînant des retombées positives sur l’économie locale et la vitalité régionale.

Avez-vous la fibre d’un touriste gourmand?

Autre statistique dévoilée à la mi-novembre, 11 % de la clientèle des entreprises du secteur de l’agrotourisme et du tourisme gourmand vient de l’extérieur du Québec. Les visites des Québécois (57 % de clientèle locale et 32 % de Québécois ayant parcouru plus de 40 km) demeurent donc essentielles pour ces entreprises. Comme citoyen, acheter localement auprès des producteurs et encourager les restaurateurs qui mettent leurs produits à l’honneur est non seulement un support à l’économie locale, mais également une façon de se réapproprier notre culture culinaire et de supporter la vitalité de nos territoires. Cela permet d’associer des histoires, des visages et des paysages à nos aliments. De donner du sens à ce qu’on mange. Sans oublier que l’agrotourisme et le tourisme gourmand nous outillent à devenir des mangeurs plus curieux, plus sensibles et plus responsables. Ça vous parle? Vous avez sans doute la fibre d’un touriste gourmand, voire d’un mangeur-citoyen.

Mais il reste du travail pour faire connaître l’offre gourmande, améliorer l’expérience et convertir les intentions en actions. Continuons donc d’en parler pour mieux connaître notre identité, nos territoires, nos gens et nos saveurs. Pour célébrer nos savoir-faire, nos entreprises et nos saisons. Pour développer de l’appartenance et de la fierté. Pour se donner le goût d’un Québec savoureux, et être contagieux!

 

**

(1) Lemay Stratégies. Retombées économiques et importance touristique de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, 2016.
(2) Zins Beauchesnes et associés. Agrotourisme : diagnostique sectoriel/plan de développement et de commercialisation, 2006.

 

 

Julie Aubé, nutritionniste gourmande, pour exquis.ca

Par Julie Aubé

Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

On peut se régaler à Chicago sans devoir dépenser une fortune, ne serait-ce qu’en découvrant certaines spécialités populaires de la ville.

À Venise, on peut très bien boire et se nourrir sans dépenser une fortune dans cette ville par ailleurs reconnue pour ses prix exorbitants.

Settlers Cove
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du public bière
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.