Virée gourmande : Les Cantons-de-l’Est

Réputés pour leurs paysages bucoliques bordés par les Appalaches, leurs circuits patrimoniaux et leur production agricole, les Cantons-de-l’Est sont un paradis pour les amateurs de plein air, de culture et de bonne chère. Mais comme c’est aussi l’une des plus vastes régions du Québec, il faut circonscrire sa visite, à moins de vouloir y passer l’été! Nous vous proposons une virée dans Brome-Missisquoi et ses alentours, berceau des colons loyalistes et de la Route des vins.

On commencera sa virée par la réputée Route des vins de Brome-Missisquoi, qui regroupe 21 vignobles répartis sur 140 kilomètres, dont les doyens L’Orpailleur et les Côtes d’Ardoise, à Dunham, et d’autres d’excellente réputation, comme Les Brome de Léon Courville, près de Knowlton, Les Pervenches (l’un des rares producteurs québécois de chardonnay), à Farnham, ou La Bauge, à Brigham. Pour s’y retrouver, on se procure au bureau d’information touristique l’indispensable carte de la Route des vins. Ce circuit comprend aussi des sites identifiés « Amis de la Route des vins », avec cidreries, bistros, cafés, auberges, épiceries fines, boutiques champêtres et producteurs locaux.

 

DUNHAM, LÀ OÙ TOUT A COMMENCÉ

Avec une dizaine d’établissements, Dunham est le lieu d’origine des premiers vignobles estriens. En empruntant la route 202, on se dirige vers le Domaine des Côtes d’Ardoise, qui existe depuis 35 ans et produit 45 000 bouteilles annuellement (rouges, blancs, rosés, vendanges tardives, vin de glace). Avec son jardin de sculptures de 130 pièces placées stratégiquement parmi les vignes, il offre un cadre extraordinaire. Son voisin, le Vignoble Gagliano, que l’on peut aussi visiter, a récemment fait parler de lui, non parce que son propriétaire, Alfonso Gagliano, est un ancien ministre du cabinet Chrétien, mais parce que son vin Tinello a remporté la compétition Le combat des vins, organisée par La Presse. Ce rouge élaboré à partir des cépages hybrides frontenac noir et sabrevois, que l’on récolte le plus tard possible pour laisser mûrir les raisins, est vinifié en fûts de chêne américain pour conférer à ce vin charpente et longueur en bouche. On voudra aussi pousser une pointe du côté d’Union Libre, un producteur  de cidres de feu, de glace et effervescents qui possède plus de 5 000 pommiers sur 22 hectares et un peu de vignes. C’est l’occasion d’apprendre les secrets de fabrication du cidre de feu, qui a reçu en 2013 une dénomination spécifique permettant d’encadrer les règles de sa production.

 

L’ORPAILLEUR, CE CHERCHEUR D’OR

Tout à côté, son célèbre voisin L’Orpailleur souffle 33 bougies. Le plus important vignoble québécois est la copropriété de Charles-Henri de Coussergues et de deux associés. Longtemps président de l’Association des vignerons du Québec, M. de Coussergues se bat depuis les débuts pour implanter des normes de qualité strictes et faire reconnaître les vins québécois. Comme chez la plupart des vignerons de la région, on offre à L’Orpailleur des dégustations et des visites guidées. Son brut L’Orpailleur, son vin de glace et sa mistelle La Part des anges ont remporté bien des prix et son bistro Le Tire-Bouchon offre tous les midis une cuisine vigneronne abordable et de qualité. Ne manquez pas de visiter L’Écomusée de la vigne et du vin, qui jouxte la salle de dégustation. Grand amateur d’histoire, le sympathique Charles-Henri en documente lui-même le contenu et ne manque jamais de l’enrichir d’acquisitions nouvelles à chacun de ses voyages. Dans la salle du fond, une section est même consacrée à la tonnellerie, un métier qui, de son propre aveu, l’a toujours fasciné.

Je m’en voudrais d’oublier les amoureux de la chose brassicole, surtout qu’on trouve deux excellentes microbrasseries dans la région où vous pourrez déguster une désaltérante bière blonde, une bitter ou une IPA : La jeune brasserie Farnham Ale & Lager, ouverte à Farnham en 2013, et la microbrasserie Dunham, située dans le Relais des diligences, au coeur du village du même nom.

 

DOMAINE DU RIDGE

En poursuivant quelques kilomètres plus loin, on arrive à Saint-Armand, au Domaine du Ridge, propriété de l’ex-député Denis Paradis (frère du ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis). Il y a planté ses premières vignes en 1996 et propose d’excellents vins, dont le Fado, vinifié comme un porto, et le Saint-Martin, un fortifié blanc. Le Bâtonnier est un rouge costaud à base de Maréchal Foch, et son rosé aromatique Les Champs de Florence offre un excellent rapport qualité-prix. Avec ses 50 000 plants sur 18 hectares et sa production annuelle de 75 000 bouteilles, c’est un des plus gros vignobles québécois. C’est aussi un endroit de rêve pour s’initier à la fabrication du vin grâce au forfait Vigneron d’un jour et à l’activité Le Fouloir, offerts durant les vendanges.

 

DOMAINE PINNACLE ET CLOS SARAGNAT

La route des vins compte aussi des cidriculteurs qui font un travail remarquable, comme le Domaine Pinnacle, de Frelighsburg, où la famille Crawford vous accueille en ami sur sa ferme de 430 hectares, sur les flancs du spectaculaire mont Pinacle. Son cidre de glace rafle année après année des honneurs internationaux; une visite du chai et des vergers vous permettra de comprendre comment ce produit typique du terroir québécois a pu évoluer jusqu’aux ligues majeures. Depuis quelques années, dans sa microdistillerie, on fabrique aussi un gin de grande tenue, l’Ungava, des liqueurs d’érable, une vodka, la Quartz, et un rhum épicé, le Chic Choc.

 

Mais, à tout seigneur tout honneur : une visite à Frelighsburg ne serait pas complète sans la découverte du Clos Saragnat, un magnifique domaine biologique de 35 hectares situé à 220 mètres d’altitude sur les contreforts du mont Pinacle, et que Christian Barthomeuf a ouvert en 2003 avec sa conjointe Louise Dupuis. Le sympathique duo propose chaque jour une visite guidée du domaine et de son mode de régie biologique, avec dégustation de trois produits. Inventeur du cidre de glace québécois et oenologue de grande réputation, Christian Barthomeuf a aidé de nombreux vignerons et cidriculteurs à s’implanter au Québec. Aujourd’hui, son entreprise se spécialise dans la fabrication de vin de paille, de vin de glace et de cidre de glace d’une formidable qualité, que les meilleurs restaurants s’arrachent.

 

LAC-BROME (KNOWLTON) : HISTOIRE ET CULTURE

Notre circuit se poursuit à Knowlton; membre de l’Association des plus beaux villages du Québec et situé en bordure du lac Brome, il compte plusieurs galeries et boutiques de décoration, des antiquaires, un musée et un circuit historique permettant de bien s’imprégner de l’architecture loyaliste et victorienne. On y organise chaque été plusieurs événements culturels d’envergure, dont le fameux Tour des Arts, qui réunit 40 artistes et artisans de Knowlton, Sutton, Bolton et Mansonville qui ouvrent leur atelier au public. Nous avons fait un merveilleux saut dans le passé chez Antiquités Brian Davies, rue Saint-Paul, et chez son voisin, Camlen, rue Lakeside, des ébénistes passionnés, aussi collectionneurs d’antiquités. Ces visites de la dizaine d’antiquaires du coin permettent de découvrir l’âme de ce beau coin de pays. À la sortie du village, une visite de la petite ferme biologique Joie de Lavande en compagnie de la propriétaire, Alison Marx, est un plaisir dont vous ne voudrez pas vous priver.

 

Au Domaine Les Brome, chez Léon Courville et sa conjointe Anne-Marie Lemire, on est séduit par la beauté de ce domaine de 350 acres et du vignoble de 18 hectares (80 000 ceps), avec vue imprenable sur le lac Brome et les montagnes. Mais c’est au chai que le coup de coeur se fait le plus insistant, lorsqu’on déguste ces vins Signature qui sont une des plus éclatantes réussites du vignoble québécois. Issus de douze cépages, dont le chardonnay, le pinot noir, le vidal, le Maréchal Foch et le St-Pépin, ils sont vraiment le reflet de l’expression d’un terroir unique.

 

POUR BIEN MANGER

Knowlton offre plusieurs attrayantes boutiques gourmet, à commencer par Canards du Lac Brome, qui élève des canards de Pékin depuis 1912 et dont l’échoppe de 1 200 pieds carrés regorge de saucissons, de terrines, de canard fumé et d’autres beaux produits. Le samedi, on peut aussi arrêter au marché en plein air, rue Maple. Complétez vos emplettes à la boulangerie Panissimo. Si vous préférez un resto, ne manquez pas le charme très anglais du Knowlton Pub, qui offre de nombreuses bières et un menu table d’hôte.

 

Par Anne-Louise Desjardins

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Cidre Ambré
Canada - Québec
44,50$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Dry gin
Canada - Québec
35,50$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rosé
Canada - Québec
14,55$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Cape Cod, c’est s’offrir la mer, les randonnées et la généreuse cuisine fraîcheur à base de poissons et de fruits de mer locaux.

Par Julie Aubé. Lorsque la saison des fraises arrive, des dizaines de fermes ouvrent leurs portes pour nous permettre de récolter ces savoureux fruits rouges gorgés de soleil.

Recette sur mesure : Domaines Paul Mas vin blanc
Cavavin cellier vin publicité
Prix du Public vin bière 2017 - 2018
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.