Virée gourmande : Toronto

Un kaléidoscope de saveurs!

Dans Les ailes d’un ange, Robert Charlebois avait gratifié Toronto d’une réputation de fille prude qui aimait se coucher « un p’tit peu trop tôt ». Les plus cyniques la décrivaient comme un désert culturel dont les principales attractions touristiques étaient la tour du CN, le parc thématique Marineland et les chutes du Niagara.

Trente ans plus tard, plus personne ne rigole quand on dit de cette ville de 5,1 millions d’habitants (Toronto métropolitain /2,5 millions Toronto centre) qu’elle est l’une des cinq plus excitantes d’Amérique du Nord, avec New York, San Francisco, Los Angeles et Chicago. Pas moins de 25 000 designers, nombre d’architectes et d’artistes de haut niveau s’y sont installés depuis que la ville est devenue un important pôle financier dans les années 80, ce qui a permis d’attirer une main-d’oeuvre instruite (60 % des travailleurs ont une scolarité post-secondaire) et de financer le développement de solides infrastructures culturelles, notamment. Aujourd’hui, la capitale ontarienne compte 125 musées, 50 compagnies de danse et de nombreux centres d’artistes. Elle est aussi considérée comme le Broadway et la Hollywood du Nord, en raison des nombreuses comédies musicales et des tournages qu’on y tient.

Célébrer la diversité

Mais son coup de génie est ailleurs. Toronto s’est transformée radicalement en deux décennies parce qu’elle a su s’inspirer de l’afflux d’immigrants en provenance du monde entier pour se redéfinir en s’offrant une identité multiculturelle forte, avec une image de marque attrayante, basée sur la diversité et la tolérance. Entre 2001 et 2006, plus d’un million d’immigrants s’y sont établis. Aujourd’hui, 46 % de la population est d’origine ethnique autre qu’anglaise ou française et l’on y parle 140 langues et dialectes différents. Imaginez l’animation qui a gagné de nombreux quartiers du centre-ville (où vivent un grand nombre de nouveaux arrivants), à mesure que des restos aux parfums diversifiés, des boutiques gourmandes débordantes d’ingrédients exotiques, des petits commerces de proximité proposant artisanat, vêtements ou objets de design du monde entier y ont ouvert leurs portes.

Magasinage tous azimuts

Bien sûr, le Centre Eaton, la rue Yonge et la ville souterraine du quartier des affaires restent des hauts-lieux de magasinage, autant que les boutiques chics du secteur Bloor-Yorkville. Mais ces nouveaux commerces ethniques colorés et abordables ont vraiment insufflé un surplus d’âme, de style et de chaleur à la Ville reine, qui en était jusque-là singulièrement dépourvue. Les Italiens de Toronto forment d’ailleurs la plus importante diaspora hors d’Italie. Les excellents restaurants de pâtes, pizzerias et bars à espresso y sont donc légion. Mais les cuisines d’Asie du Sud-est, d’Europe et d’Amérique latine sont aussi très bien représentées.

Exquis Magazine - Virée Gourmande - Toronto - Centre Eaton
Centre Eaton (licence freeimages.com-1457551)

Non seulement la cuisine de Toronto est-elle l’une des plus diversifiées du continent, mais les chefs les plus créatifs y ont aussi pignon sur rue. Le concept de la terre à la table s’est enraciné à Toronto sous l’inspiration de ces grands noms que sont Michael Stadtländer et Jamie Kennedy. De retour d’un long séjour de travail à la réputée auberge Sooke Harbor House, dans l’île de Vancouver (qui a lancé ce concept au pays), ils ont été les premiers à en faire la promotion à l’est des Rocheuses, alors qu’ils imprimaient leur marque au légendaire restaurant Scaramouche du centre-ville (toujours très populaire). Les deux complices ont été à l’avant-garde du mouvement Slow Food torontois et ont su entraîner à leur suite de nombreux cuisiniers et des intellectuels, des gens des médias et des artistes. À cause de l’héritage de ce duo célèbre encore actif en restauration, l’activisme alimentaire est devenu très fort dans la Ville reine et lui confère une aura particulière qui a aussi engendré des happenings d’importance, comme le symposium Terroir ou Feast of Fields. Toronto jouit aussi de la proximité avec la péninsule du Niagara et Prince Edward County, qui forment l’une des deux régions vinicoles canadiennes. Des vins d’exception y sont produits par une centaine de vignerons; ils portent le sceau VQA (Vintners Quality Alliance, l’équivalent des appellations d’origine contrôlée européennes).

On ne s’étonnera donc pas de l’attrait qu’exerce dorénavant Toronto sur les touristes gourmands et chez les amateurs de design, d’art visuel ou de théâtre. Mais comme la ville est immense (5900 kilomètres carrés, 140 quartiers), autant circonscrire sa visite aux principaux quartiers du centre-ville et réserver du temps pour découvrir les vins du Niagara, à seulement 90 minutes de route. Voici quelques incontournables.

Old York District et ses voisins

À deux pas du bord de l’eau, c’est là qu’ont été érigées en 1840 les fondations de Toronto, alors baptisée Old York. Il jouxte le quartier historique des distilleries, en pleine renaissance (nouveaux médias, cinéma, bonnes tables). Jamie Kennedy y a d’ailleurs ouvert le Gilead Café & Wine Bar. On y déguste déjeuner, brunch du dimanche ou repas du soir à base d’ingrédients locaux dans une ambiance animée.

Quant au quartier Old York proprement dit, ses rues ombragées sont bordées de magnifiques maisons de brique et de pierre de taille et le célèbre St. Lawrence Market en constitue l’attraction la plus populaire. Considéré par Food & Wine Magazine comme l’un des 25 meilleurs marchés publics au monde, on y trouve des aliments de partout et beaucoup d’animation par des artistes de rue. Dans King Street East, boutiques de meubles branchés et d’antiquités abondent et le nightlife est fort agréable. À cet effet, son voisin, l’Entertainment District, reste l’option la plus intéressante, avec ses boîtes de nuit animées et ses nombreuses salles de spectacle. Mais il ne faut surtout pas se priver de visiter le spectaculaire nouveau Ripley’s Aquarium, voisin de la tour du CN, qui séduira adultes autant qu’enfants.

Clifton Li
Crédit : Clifton Li

Chinatown

Le coloré quartier chinois de Toronto est le plus important au pays. Il débute coin Spadina et Dundas West et compte échoppes, restos, épiceries offrant leur trop-plein de produits exotiques sur les trottoirs, cafés et magasins d’articles importés. On y trouve de fabuleux restaurants de dim sum, comme Golden Leaf, et d’autres qui font leur spécialité du canard laqué. Le Black Pearl est un incontournable pour qui veut savourer ce plat pékinois d’exception. Le quartier se fait d’ailleurs une fierté d’offrir une cuisine asiatique authentique, qu’elle soit thaï, chinoise, japonaise ou vietnamienne. Les foodies torontois ont d’ailleurs adopté Pho Hung pour ses savoureux pho (soupes-repas). C’est aussi dans le Chinatown que se trouve le fameux AGO, le Art Gallery of Ontario (Musée des beaux-arts). À visiter absolument pour tout amateur d’art.

Kensington Market

Voisin du Chinatown, Kensington Market est l’un des endroits les plus animés de la ville, avec ses boutiques hipsters de vêtements d’occasion ou d’articles rétro pour la maison, ses petits restos, son street food sympathique, ses nombreux cafés et épiceries ethniques. C’est l’endroit idéal pour pénétrer au coeur du Toronto nouveau, avec sa diversité, sa vibrante communauté artistique et ses maisons colorées, dont de nombreuses victoriennes.

Bloor-Yorkville

Lorsqu’on se promène dans ce quartier élégant où sont concentrées les boutiques de luxe, on ne peut s’empêcher d’admirer les maisons patriciennes et d’arpenter ses magnifiques espaces verts. Arrêtez-vous au Gelato Simply Italian, pour déguster d’authentiques glaces italiennes ou allez casser la croûte au merveilleux Carole’s Cheesecake Café, qui offre d’excellentes soupes, salades et sandwichs gourmet, en plus de ses gâteaux décadents. Une visite au Musée Royal de l’Ontario (ROM) s’impose, avec ses impressionnantes collections d’artefacts anthropologiques et d’histoire naturelle.

Nos restos favoris

Avec 9 000 établissements de restauration, la tâche est difficile! Entre la trattoria familiale, le restaurant chic, le boui-boui ethnique sympa, l’icône jamais détrônée, le nouveau resto néo-rustique de viande et d’abats grillés tenu par de jeunes chefs barbus tatoués, il y en a pour tous les goûts et le choix est quasi illimité. Voici quelques-uns de nos restaurants préférés dans différentes gammes de prix et de styles.

Banh mi Boys

À Toronto, les restaurants de sandwichs latinos et asiatiques ont la cote. Celui-ci fait un malheur avec ses baguettes vietnamiennes garnies et ses petits pains vapeur farcis de viande et de légumes marinés. Les files sont parfois interminables aux deux succursales, mais l’attente en vaut vraiment la peine!
banhmiboys.com

Sukhothai

Pour une authentique cuisine thaïlandaise, Sukhothai est une véritable aubaine et offre aussi une impressionnante variété de plats végétariens. Les caris et le pad thaï sont particulièrement savoureux, tout comme les sautés de légumes à la viande ou aux fruits de mer au lait de coco. Deux adresses : Wellington East ou Parliament Street, au centre-ville.
sukhothaifood.ca

Yours truly

Ouvert depuis 2011, ce restaurant dont le chef des cuisines est un ancien du Noma, à Copenhague (meilleur restaurant au monde), brille par son originalité, le raffinement des combinaisons de saveurs et de superbes présentations sur assiette. Menus dégustation à prix fixe de 55 $ (avec option végétarienne).
yours-truly.ca

Buca

Depuis son ouverture, en 2009, il trône incontestablement au sommet du palmarès des meilleurs restos italiens torontois : service attentionné, décor minimaliste raffiné aux hauts murs de brique, cuisine précise et hyper inventive. On y va pour les pâtes maison du chef Rob Gentile, ses charcuteries, viandes rôties et poissons préparés avec grand soin. Les prix sont raisonnables, considérant la qualité. Il faut réserver d’avance ou se rabattre sur son petit frère, l’excellent Bar Buca.
buca.ca

Bent

Nouveau resto du chef-vedette Susur Lee et de ses deux fils, on y propose un menu de petites assiettes ravissantes et exquises à prix relativement abordable, compte tenu de leur originalité. Comme toujours avec Lee, savoir-faire l’européenne et intime connaissance des traditions culinaires asiatiques engendrent une cuisine fusion d’une fabuleuse originalité. Situé dans le nouveau quartier branché de Dundas (et tellement plus sympathique que l’autre établissement du maestro).
bentrestaurant.com

Pour d’autres bonnes adresses, consultez les sites seetorontonow.fr et bonsplanstoronto.com.

Par L'équipe Exquis

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Vin Rouge
Canada - Ontario
14,40$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rouge
Canada - Ontario
16,85$ *
Disponible en succursale SAQ
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Son urbanité raffinée a toujours su mêler astucieusement l’amour de la bonne chère, du plein air et de l’environnement.

Portrait d’une ville où l’histoire a rendez-vous avec la mer, le bon vin et d’excellentes tables.

MONTRÉAL PASSION VIN 2019
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du Public vin bière 2019
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.