Virée gourmande : Ruée vers l’effervescente San Francisco

San Francisco possède toutes les qualités : architecture unique, décor de carte postale, proximité de l’océan, température idéale, histoire passionnante, scène artistique très active, proximité des vignobles, population accueillante et tolérante. Mais San Francisco est aussi une ville qui assume fièrement son leadership dans le domaine hôtelier, avec une offre alléchante de restos, de bars à vin, d’hôtels et d’épiceries fines. Tour d’horizon.

Bien sûr, San Francisco est une ville mythique, multiculturelle, l’une des plus visitées dans le monde, dont le tourisme représente l’activité économique principale. Fondée par les Espagnols en 1776 et nommée en l’honneur de saint François d’Assise, elle a connu son essor au milieu du XIXe siècle dans la foulée de la ruée vers l’or. C’est la deuxième ville la plus densément peuplée des États-Unis, après New York. La région de la baie de San Francisco compte plus de 7 millions d’habitants, contre 800 000 pour la ville-centre. Elle déborde d’icônes toutes plus célèbres les unes que les autres, qui ont contribué à sa réputation de haut lieu touristique : qui n’a pas entendu parler du Golden Gate Bridge, de ses cable cars, de ses maisons victoriennes colorées, de Fisherman’s Wharf, de son chic quartier Nob Hill, des collines de Twin Peaks, de la prison d’Alcatraz ou de son foisonnant Chinatown, le plus ancien d’Amérique? Tous ces attraits sont facilement accessibles par l’autobus touristique.

Chic et contre-culturelle

Ville cossue, au revenu par habitant parmi les plus élevés d’Amérique, San Francisco est stratégiquement située à deux pas de la Silicon Valley et des régions vinicoles de Napa et Sonoma. Pas étonnant qu’on y retrouve un important contingent d’universités (dont les réputées Stanford et Berkeley), de galeries d’art, d’échoppes de designers, de boutiques de luxe, d’hôtels, de restaurants et de bars réputés. Mais tout cela n’a rien de clinquant. Car San Francisco est aussi un des endroits où la contre-culture s’est exprimée avec le plus de force dans les années 60, attirant une importante cohorte d’artistes et d’intellectuels. Elle propose aussi un art de vivre très West Coast spirit, où le respect de l’environnement et l’acceptation des différences sont des valeurs primordiales. Sans parler d’une créativité qui s’exprime dans toutes les sphères d’activité, et particulièrement dans sa vie gourmande.

À table à San Francisco!

Au chapitre de la cuisine, San Francisco peut se vanter d’être une créatrice de tendances. C’est dans la région que sont nés des concepts comme From Farm to Table (de la terre à la table), sous la poussée de chefs comme Alice Waters (Chez Panisse) ou Thomas Keller (The French Laundry). On lui doit aussi la montée de popularité des produits biologiques, la mode des tables communales, des cuisines de restos ouvertes sur la salle et des repas composés uniquement d’entrées. Et parce que la cuisine y est une affaire hautement compétitive, les chefs n’ont d’autre choix que d’innover constamment.

Traci Des Jardins

Cela donne des découvertes fascinantes, tel le travail de Traci Des Jardins, formée dans la tradition française, mais qui puise abondamment dans son riche bagage familial mexicain, canadien-français et cajun. Établie à San Francisco depuis plus de 20 ans, elle est propriétaire de 6 restaurants, dont le réputé Jardinière, d’inspiration française, et The Commissary, un resto de cuisine californienne qui célèbre les racines espagnoles de la région et qui se trouve dans le Presidio, une ancienne base militaire transformée en parc, et situé dans la partie nord de San Francisco, en bordure du Golden Gate Bridge. The Commissary peut compter sur l’expertise du directeur culinaire Robbie Lewis, un complice de longue date de la chef Des Jardins. Le restaurant possède aussi son épicerie gourmande. Traci Des Jardins s’est associée aux membres du fonds qui gère le parc Presidio pour y créer une offre de restaurants intéressante. Elle y a aussi ouvert Arguello, un restaurant mexicain qui propose une superbe collection de cocktails, et Transit, un café qui offre des plats pour emporter. Avec ses expositions sur l’histoire de la région, ses sentiers de randonnée et de bicyclette, son golf, ses musées, ses sites privilégiés d’observation d’oiseaux et ses plages, le Presidio est l’un des endroits les plus visités de la région. On peut facilement y passer une journée complète, et même y camper ou loger à son auberge. La chef Traci Des Jardins est aussi propriétaire de la taquería Mijita Cocina Mexicana, ouverte en 2004 dans le Ferry Building, qui utilise les ingrédients de la baie de San Francisco, couplés à des techniques culinaires mexicaines apprises dans sa famille. Son dernier-né est Public House, un sports’ bar sympathique qui sert une cuisine de pub à la sauce californienne, bien pourvue en produits frais.

L’Italie de SPQR

SPQR est un restaurant italien dont le chef, Matthew Accarrino, a été proclamé l’un des meilleurs nouveaux chefs de 2014 par le magazine Food & Wine. Dans une ambiance animée de bistro, on y déguste une cuisine étonnante, à la fois complexe et raffinée, et des vins italiens à base de raisins moins connus, résultat des recherches et voyages nombreux de la copropriétaire et sommelière Shelley Lindgren. Le restaurant s’est vu accorder une étoile Michelin en 2013 et en 2014, et a aussi acquis la réputation de créer les meilleurs plats de pâtes de la région.

The Slanted Door

The Slanted Door est un restaurant vietnamien géré par une dynamique équipe menée par le chef propriétaire Charles Phan, situé dans le Ferry Building, au bord de l’eau. Perfectionniste, le chef Phan propose des plats authentiques en provenance des différentes régions du pays qu’il a quitté en 1975. Tout est fait avec des ingrédients frais de la région et, malgré son respect des classiques, le chef arrive à donner à chaque plat une touche moderne et très élégante, ce qui fait de The Slanted Door l’un des meilleurs restos d’inspiration vietnamienne de la baie de San Francisco. En témoignent l’excellente soupe au crabe dormeur et aux crevettes, le jarret de porc braisé à la citronnelle, le poulet en cocotte d’argile en sauce au caramel ou la pieuvre grillée à l’ananas, au piment jalapeno et au basilic thaïlandais.

Trois étoiles Michelin pour Benu

Dans un tout autre style, Benu accumule les accolades, et avec raison. Au moment de notre visite, l’équipe de ce lieu superbe situé dans le quartier SoMa a reçu sa troisième étoile Michelin. Pour le chef propriétaire Corey Lee (ancien chef des cuisines du French Laundry), c’est une consécration qui reflète le travail intense accompli depuis 2010 par sa talentueuse brigade composée de huit cuisiniers d’expérience et de trois sommeliers parmi les meilleurs d’Amérique. Le menu 12 services, d’un rare raffinement, est offert à 248 dollars et est jumelé à une sélection d’alcools choisis avec soin par le maître sommelier Yoon Ha. Le style est résolument fusion asiatique et s’inspire du bagage mixte du proprio, né à Séoul, mais qui a vécu longtemps à New York, avant de déménager sur la côte Ouest. Décor raffiné et sobre, service chaleureux et attentionné. Une inoubliable expérience…

Corey Lee, chef propriétaire, Benu
Corey Lee, chef propriétaire, Benu (Crédit: Eric Wolfinger)
Oeuf de caille de mille ans, Benu
Oeuf de caille de mille ans, Benu (Crédit : Eric Wolfinger)

Réapprendre à manger

L’expérience chez Benu vous réapprend littéralement à manger par des accords surprenants, de nouvelles sensations, l’utilisation d’ustensiles créés sur mesure et des saveurs carrément inusitées. Pourtant, malgré une certaine expérience dans la fréquentation d’établissements étoilés, en Europe et en Amérique du Nord, Benu a su nous impressionner du début à la fin du repas. La magie a joué, autant pour les choses simples, comme la boisson Kombucha maison, le beurre en forme de rayons de miel ou les portions adaptées aux nombreux services, que pour les choses plus complexes, comme la finesse de l’oeuf de caille de mille ans et la cuvée de Madère 1968, exclusif à Benu, et spécialement sélectionné par Yoon Ha. Sous la supervision de Peter De Pentheny O’kelly, le service est vraiment professionnel; cela n’empêche pas l’équipe d’apporter une touche conviviale à ce moment unique, sans pour autant nuire au décorum inhérent à un établissement triple étoilé Michelin. Benu est non seulement une expérience gastronomique inoubliable, mais aussi une occasion d’apprentissage, qui permet de voir la cuisine sous un jour entièrement renouvelé.

Pour du glam et pour la vue!

Situé au 19e étage de l’hôtel InterContinental Mark Hopkins, le restaurant Top of the Mark offre une vue époustouflante de 360 degrés sur le Golden Gate Bridge et les gratte-ciel, un cadre chic et un service sans pareil. Cette icône de la ville a vu passer son lot de têtes couronnées et de stars depuis son ouverture, en 1939. On y vient pour les cocktails, les musiciens qui s’y produisent plusieurs soirs par semaine et l’ambiance. Le brunch au champagne du dimanche y est très populaire de même que le menu léger qui accompagne parfaitement celui des alcools. Sur la fameuse colline de Nob Hill, l’hôtel offre de grandes chambres dans un décor victorien très romantique, une vue magnifique sur la ville et un sympathique restaurant proposant une cuisine de la terre à la table.

Bien boire

Non seulement San Francisco est une ville de rêve pour les aficionados de café, mais elle est aussi le paradis des amateurs de beaux flacons, avec ses nombreux bars à vin tenus par des experts patentés. Chacun a son style et ses spécialités. On retiendra notamment Blanc et Rouge pour son intéressante carte internationale et son ambiance décontractée, Terroir Natural Wine Merchant and Bar pour ses vins nature provenant de petits domaines, Press Club pour ses vins et bières californiens servis dans un décor moderne, avec d’excellentes petites assiettes, ou RN74 pour ses vins bourguignons, son superbe menu et son ambiance recherchée. Bar Agricole a une atmosphère distinctive : on y offre une bonne sélection de vins, en plus des cocktails originaux des mixologues Thad Vogler et Eric Johnson et d’un choix de petites assiettes soignées de la chef Melissa Reitz. Enfin, on ira au 20 Spot du quartier Mission autant pour la cuisine du sympathique chef Tod Corboy, qui change quotidiennement, que pour la carte des vins bien pensée et précise. Le décor est aussi invitant et chaleureux.

D’autres incontournables

Impossible d’aller à San Francisco sans se pâmer devant ses boutiques gourmet, dont le Bi-Rite Market, une épicerie de quartier qui a deux succursales dans la ville et qui est reconnue pour ses liens solides avec les petits producteurs, maraîchers et pêcheurs de la région. On y crée aussi d’excellents plats pour emporter, des pâtisseries et des glaces maison décadentes, en plus d’offrir une bonne sélection de vins et de fromages artisanaux. Au Ferry Plaza Wine Merchant and Wine Bar, des sommeliers compétents vous aideront à choisir parmi une vaste sélection de vins en provenance de petits domaines de qualité. Un wine bar adjacent permet de joindre l’agréable à l’utile en dégustant quelques échantillons accompagnés de charcuteries et de fromages locaux. Sans doute la capitale mondiale des food trucks, San Francisco est aussi reconnue pour Off the Grid, un regroupement de camions de cuisine de rue, tentes et petites roulottes dont les membres sillonnent la ville et sont présents lors de différents événements et festivals. C’est l’occasion de goûter des mets de partout, préparés avec soin, à petit prix. Tous les vendredis, une trentaine de ces cuisiniers de rue se retrouvent au Fort Mason Center pour un événement haut en couleur. Le dimanche, ça se passe sous forme de pique-nique au parc Presidio. Une application mobile permet de suivre ses camions favoris et les événements auxquels ils participent à travers la ville

.sanfrancisco-3

24 heures dans deux vallées de rêve

Pour quiconque se rend à San Francisco, impossible de ne pas s’offrir un détour de 24 heures, voire d’une fin de semaine, dans ces deux vallées voisines que sont Napa et Sonoma. Il suffit de louer une voiture, puis de rouler pendant un peu plus d’une heure au nord-est de la ville pour arriver dans ce fabuleux wine country.

Mais soyez prévenu : ces deux vallées sont aussi différentes côté personnalité que New York l’est de La Nouvelle-Orléans. C’est ce qui fait d’ailleurs leur intérêt. On reproche souvent à Napa d’être devenue un Disneyland du vin, car tout y est centré sur l’accueil des touristes, avec un nombre incroyable de restos chics, de spas, de boutiques gourmet et d’hôtels de luxe. Sonoma se montre plus discrète et bucolique, voire un peu rustique, avec des infrastructures d’accueil souvent plus modestes. Mais elle offre des vins tout aussi époustouflants et des paysages inoubliables. Allez vous perdre dans ses petites routes en lacets et tombez amoureux!

Chaque région a son charme, et cette escapade sera l’occasion rêvée de découvrir ce que la Californie produit de mieux en matière de vins en s’offrant des visites de vignobles et des dégustations des meilleurs crus. Si le temps vous est compté, profitez-en pour visiter des domaines dont les vins sont bien représentés au Québec, ce qui augmentera votre plaisir de dégustation, car vous pourrez ainsi situer la provenance et le contexte de production de ces crus californiens de qualité. C’est le cas du Château St Jean et de La Crema, dans Sonoma (ouverts en tout temps), de Stags’ Leap Winery (sur réservation) ou de Caymus Vineyards (sur réservation), à Napa.

Où manger sans se ruiner

SONOMA : THE GIRL AND THE FIG

L’un des plus réputés de la région, il est propriété de la chef Sondra Bernstein, qui y propose des plats inspirés de la cuisine provençale, à base d’ingrédients locaux. Abordable, avec une excellente sélection de vins de la région.

NAPA : OENOTRI

Cet excellent resto, qui propose une cuisine authentique du sud de l’Italie à bon prix dans un décor moderne, prépare d’excellentes pizzas, des antipasti qui vont à merveille avec les cabernets sauvignons costauds de Napa, de même qu’une sélection de viandes et de poissons locaux.

Où loger

FAIRMONT SONOMA MISSION INN AND SPA

Parfaitement situé au coeur de l’action, il offre confort et tranquillité.

—–

sanfrancisco.travel

benusf.com

offthegridsf.com

biritemarket.com

Par L'équipe Exquis

SUGGESTIONS RELIÉES À CET ARTICLE

Vin Rouge
États-Unis - Californie
23,90$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Vin Rouge
États-Unis - Californie
18,10$ *
Disponible en ligne sur SAQ.com
Inscrivez-vous au Club XKI c\\\

Autres articles de la même catégorie

Par Julie Aubé. Qu’on soit amateur d’activités en plein air ou de vins, visiter des vignobles et participer aux vendanges est aussi enrichissant que savoureux!

Toronto est considérée comme le Broadway et la Hollywood du Nord.

Montréal Passion Vin 2019
Montréal Passion Vin 2019 FHMR
Prix du Public vin bière 2019
  • UN MONDE EXQUIS INC.
  • 3425, BOUL, WILFRID-HAMEL
  • SUITE 102
  • QUÉBEC, QC, G1P 2J3
  • CANADA
© Exquis. Tous droits réservés.